SBK : Comment Rea a renversé la tendance



Jonathan Rea a pris les commandes du championnat du monde Superbike à Donington Park (Grande-Bretagne). Alors qu’Alvaro Bautista semblait lancé vers le titre, tout a basculé en quelques semaines.

Il y a quelques semaines, le suspense du WSBK 2019 était annoncé comme mort et enterré. À peine arrivé, Alvaro Bautista venait d’enchaîner 11 victoires n 11 manches, généralement sans être concurrencé par ses rivaux. Une domination telle que la puissance de sa Ducati a été légèrement retouchée (lire ici).

Nous étions le 14 avril, au soir de l’épreuve d’Assen, et son avantage au championnat était net : 53 points d’avance sur Jonathan Rea, 110 sur Alex Lowes, 121 sur Michael van der Mark… Trois mois plus tard, l’Espagnol n’est plus le maître à bord et compte 24 longueurs de retard sur Jonathan Rea. Que s’est-il passé ?

La régularité de Rea

Ce changement de leader est d’abord le fruit de la constance de Jonathan Rea. Car si Alvaro Bautista a empilé 11 succès de rang, le Britannique a lui enchaîné 11 podiums derrière lui, dont 10 places de deuxième. Cela lui a permis de rester au contact, malgré tout. Attendant des jours meilleurs, ou des circuits qui seraient moins favorables à la Ducati.

Il n’est pas inutile de noter qu’aujourd’hui, après 22 manches disputées, le plus mauvais résultat de Jonathan Rea est une 5e place à Misano – où il est pourtant tombé. Le pilote Kawasaki commet très peu d’erreurs, a franchi l’arrivée de toutes les courses et comptabilise 19 podiums sur 22.

Les erreurs de Bautista

Excès de confiance ? Soucis sur la Ducati (lire ici) ? Alvaro Bautista a lui commencé à faire de petites fautes, à se sentir moins à l’aise au guidon de sa machine, à affronter des circuits moins favorables dans des conditions particulières. Et cela lui a coûté cher.

Il y a d’abord eu le week-end d’Imola, où il a perdu un peu de terrain face à Jonathan rea mais où il a assuré (2e/3e). Puis il y a eu la chute de Jerez alors qu’il menait la 2e manche, une première alerte. Il est encore tombé une fois en course à Misano, puis une autre fois à Donington.

Gagner quand il le faut

Quand Jonathan Rea a vu Alvaro Bautista en difficulté, il a su saisir sa chance. Il n’a pas tremblé à Imola, lors de son retour à la victoire. Ni à Misano, au moment où il a vu son rival espagnol dans les graviers. Ni à Donington, où il a fallu mener bataille lors des trois manches.

24 points séparent désormais les deux hommes. Le titre ne leur échappera pas : le troisième du classement général, chael van der Mark, est à 170 unités. La prochaine étape est prévue ce week-end à Laguna Seca (États-Unis), avant une grande pause de presque deux mois et un retour aux affaires le week-end du 8 septembre à Algarve (Portugal).

SBK, Bautista : « Rien n’est terminé »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Emma

Bonjour, je recherche un mec pour une vraie réunion, vous pouvez me contacter sur un site de rencontre idéal pour les adultes, avec un moteur de recherche intelligent! Viens – http://lady4.fun 🙂

[…] SBK : Comment Rea a renversé la tendance […]