Sepang J2, Marquez (8e) souffre : « Je dois écouter mon corps »



Seulement 37 tours effectués et pas d’amélioration par rapport à mercredi : Marc Marquez est dans le mal à Sepang. L’Espagnol souffre des conséquences de son opération à l’épaule gauche. Il raconte.

Leader mercredi alors qu’il n’avait réalisé que 29 tours, Marc Marquez n’a pas pu confirmer ce jeudi à Sepang. Le pilote Honda n’a pas amélioré son chrono (1’59.790 vs 1’59.621). Signe de sa souffrance : il a fait son meilleur temps au 5e tour. Après ça, la douleur était trop forte pour maintenir le rythme. « Deux mois après l’opération, je m’attendais à être en meilleure forme », disait-il hier. Mais « le kiné et le médecin disent qu’ils ne s’attendaient pas à ce que je sois si bon ici », précise-t-il aujourd’hui.

Ses problèmes d’épaule l’empêchent de tester ce qu’il souhaiterait sur la RC213V : « Quand vous travaillez sur de petits détails, vous devez rouler de manière optimale. Et ça, je ne peux pas le faire maintenant. Il y a des nouveautés que nous n’essayons pas, car si je suis trop lent ou que je n’utilise pas mon style de pilotage habituel, j’ai besoin de réglages différents et il serait donc facile de se tromper. Quand je fais monter des pneus neufs, je ne peux rien en tirer car ça rend la moto plus agressive et plus exigeante pour l’épaule. »

Ce jeudi, le pilote Honda a eu mal plus tôt que prévu à l’épaule. Impossible de tenir la longueur d’une course : « Si j’avais voulu faire 20 tours de suite, je n’aurais pas pu. » Et le casse-tête réside dans les pauses qu’il peut s’autoriser, car un arrêt trop long est contre-productif pour son épaule. « Je n’ai pas pris une pause appropriée cet après-midi. Si je m’étais arrêté pour déjeuner, mon corps se serait refroidi et après ça aurait été pire. »

« Je dois écouter mon corps, renseigne-t-il. Je pourrais rouler plus ici malgré la douleur, mais je ne veux pas trop insister sur mon épaule et risquer une inflammation. Je ne veux pas que les symptômes s’aggravent. Je m’arrête quand la douleur devient trop forte. » Et les douleurs l’empêchent également de dormir : « Normalement, je dors comme un bébé pendant huit ou neuf heures. Mais là, je me réveille à chaque petit mouvement. »

Marc Marquez sait qu’il ne sera pas à 100 % lors du Grand Prix du Qatar, début mars. Mais il compte profiter de la pause qu’il y aura entre l’épreuve du Qatar et celle d’Argentine pour se remettre correctement. « Il reste Sepang demain, puis 3 jours d’essais au Qatar du 23 au 25 février, et ensuite le championnat du monde. Après ça nous avons presque trois semaines de repos avant l’Argentine. Mon objectif est d’être à 100 % pour le GP d’Argentine. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] diminué (lire ici), Marc Marquez n’a pu boucler que 39 tours et doit se contenter du 11e temps. Ses compatriotes […]

[…] Je dois écouter mon corps », disait Marc Marquez jeudi à l’issue de la deuxième journée d’essais libres de Sepang. Déception de ne […]

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store