Sepang, MotoGP : Bagnaia s’impose, le titre se jouera à Valence



Francesco Bagnaia s’est montré solide à Sepang, ne commettant aucune erreur devant la pression d’un possible titre de champion du monde MotoGP. Il remporte le Grand Prix de Malaisie devant Enea Bastianini, mais la troisième place de Fabio Quartararo l’empêche d’être sacré ce dimanche. Tout se jouera à Valence le 6 novembre.

La course :

Auteur d’une pole position stratosphérique samedi, Jorge Martin en tire profit pour signer le holeshot devant Francesco Bagnaia, qui gagne sept positions entre la grille et le premier virage. Suivent Enea Bastianini, Marc Marquez, Franco Morbidelli et Fabio Quartararo, passé lui de douzième à sixième. Le Niçois est bien parti, à l’inverse de son compatriote Johann Zarco qui se retrouve bon dernier.

Yamaha ne tarde pas à informer Franco Morbidelli que Fabio Quartararo est derrière lui, et l’Italien laisse passer son coéquipier. Devant, Jorge Martin ne se pose pas de question et s’approche de la seconde d’avance sur ses poursuivants dès le deuxième tour. Marc Marquez est au contact des pilotes Ducati mais lâche peu à peu, comme il l’avait prédit en conférence de presse samedi.

Poursuivi par un groupe où se trouvent notamment les membres du Team Suzuki Ecstar, Joan Mir et Alex Rins, Fabio Quartararo maintient une cadence élevée et revient sur Marc Marquez, qu’il dépasse à l’entrée du cinquième suite après deux erreurs de l’octuple champion du monde. Mais 2,5 secondes le séparent désormais d’Enea Bastianini, troisième.

Seul en tête avec 1,2 seconde d’avance sur Francesco Bagnaia, Jorge Martin part à la faute tout seul au septième tour et gâche ses chances d’une deuxième victoire en MotoGP. La bagarre pour la gloire malaisienne ne concerne désormais plus que deux hommes, et Enea Bastianini saisit sa chance en prenant la tête au onzième tour. Mais Francesco Bagnaia ne lâche rien, et remet sa Desmosedici GP22 devant la GP21 de son rival – et futur coéquipier – trois boucles plus tard.

Le meilleur rookie du championnat, Marco Bezzecchi, se met à revenir sur les talons de Fabio Quartararo. Les calculatrices du paddock s’agitent, car si le pilote VR46 passe troisième, la couronne de champion du monde est sur la tête de Francesco Bagnaia. Mais le Niçois est solide, garde quelques dixièmes d’avance, attend que l’orage passe puis reprend des mètres d’avance.

La tension est palpable dans le clan Ducati, où on craint que le scénario du Grand Prix d’Aragon – Enea Bastianini qui bat Francesco Bagnaia et le prive de 5 points importants dan la course au titre – ne se répète. Mais le pilote de l’équipe Gresini Racing, qui dira plus tard manquer de traction, ne peut rien faire. Francesco Bagnaia l’emporte pour la septième fois de l’année, 270 millièmes devant son compatriote italien.

Troisième, Fabio Quartararo met fin à une série de cinq Grands Prix sans podium et reste mathématiquement en lice face à Francesco Bagnaia. L’Italien abordera la finale de la saison, à Valence, avec 23 points d’avance sur le Français. La tâche s’annonce compliquée pour El Diablo – il doit gagner et espérer que Pecco ne fasse pas mieux que 15ème –, mais cette possibilité maintient une once de suspense dans ce championnat du monde MotoGP 2022.

Marco Bezzecchi termine au pied du podium tandis qu’Alex Rins complète le top-5, une semaine après sa victoire à Phillip Island. Mal parti, Jack Miller arrache la sixième place devant Marc Marquez, premier pilote Honda, Brad Binder meilleur pilote KTM au huitième rang, et Johann Zarco finalement neuvième après une longue remontée. Franco Morbidelli, qui a dû effectuer deux passages par le Long Lap pour avoir gêné d’autres pilotes en FP3, sauve une étonnante dixième place.

En difficulté tout au long du week-end, Aleix Espargaro ne peut faire mieux que onzième et n’est mathématiquement plus dans la course au titre. Le pilote Aprilia est même rejoint par Enea Bastianini, face à qui il disputera la médaille de bronze à Valence. Cal Crutchlow finit à une honorable douzième place devant la KTM de Miguel Oliveira, la Honda de Pol Espargaro et le débutant Raul Fernandez qui marque le dernier point du jour. Rendez-vous au circuit Ricardo Tormo dans deux semaines pour la conclusion de la saison 2022.

GP de Malaisie à Sepang – Course MotoGP :

Championnat MotoGP après Sepang (19/20) : 1. Francesco Bagnaia 258 pts, 2. Fabio Quartararo 235 (-23), 3. Aleix Espargaro 212 (-46), 4. Enea Bastianini 211 (-47), 5. Jack Miller 189 (-69)… Classement complet ici

Les secondes perdues aux stands qui coûtent cher à Quartararo

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Sepang, MotoGP : Bagnaia s’impose, le titre se jouera à Valence […]

Walter
1 mois il y a

Victoire bien mérité….pour moi pilote de l’année bien au dessus du lot … il avait quand même 91 point de retard et maintenant 23 d’avance sur le second
RESPECT

pascal
1 mois il y a

il impose pas on a laisser gagné