Sidéral Fabio Quartararo



Certes, Fabio Quartararo n’a pas encore remporté un Grand Prix en catégorie MotoGP. Mais ses performances actuelles, et le contexte dans lequel elles se déroulent, en font un pilote d’exception. La qualification du Grand Prix des Pays-Bas vient encore de le montrer.

Et si demain, dimanche 30 juin, c’était son jour ? Tout jeune pilote rêve d’abord d’entrer en championnat du monde. Puis, une fois fait, il rêve d’un podium. Puis de remporter un Grand Prix. Puis d’aller en catégorie MotoGP. Puis d’y faire un podium. Puis vient la victoire dans cette classe MotoGP.

Fabio Quartararo n’a que 20 ans mais il a déjà franchi toutes ces étapes, sauf la dernière : la victoire. La vitesse, il l’a. Il lui manque encore quelques petites choses (l’expérience, la gestion, la chance qui n’a pas toujours été de son côté cette saison), mais elle arrivera tôt ou tard. « C’est une certitude : son premier triomphe n’est plus très loin », disait récemment Nick Harris (lire ici).

En attendant, il enchaîne. Après avoir fait le podium à Barcelone, la pole à Jerez et à Barcelone, la première ligne au Mugello, le meilleur tour en course à Losail et au Mans, voilà Fabio Quartararo à nouveau auteur d’un week-end très solide à Assen. Après avoir dominé les essais libres, il a claqué une pole autoritaire et battu le record de la piste (lire ici).

Les circonstances rendent ces résultats encore plus affolants : le pilote de Nice vient à peine d’arriver en MotoGP. Il n’a que 7 départs au compteur, et domine sans partage le classement des rookies. Il est par ailleurs au guidon d’une M1 satellite, moins évoluée que les motos officielles et qui lâche de précieux dixièmes en ligne droite. Pourtant, il est 2e au classement des pilotes privés, juste derrière Jack Miller. Alors, où s’arrêtera Fabio Quartararo ?

La question ne doit pas être posée, car pour lui, l’aventure ne fait que débuter. Ce dimanche, la France connaîtra peut-être sa première victoire en catégorie reine depuis Régis Laconi en 1999. Ou peut-être qu’il ne gagnera pas. Cela n’enlève rien au mérite, à la vélocité, à la fraîcheur qu’il est en train d’apporter. La Q2 d’Assen fut un nouveau moment de grâce. On en veut encore, encore et encore.

Rossi : « Quartararo, un brillant avenir en MotoGP »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Sidéral Fabio Quartararo […]