Silverstone : Espargaro encore trahi par sa moto



Alors qu’il filait vers un résultat dans le top-10, Aleix Espargaro a abandonné dans l’avant-dernier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne. La faute à sa moto, qui s’est subitement arrêtée.

Aleix Espargaro était à l’aise à Silverstone. Dès le samedi, l’Espagnol avait réussi à entrer en Q2, ce qui ne lui était arrivé que 2 fois cette saison. Qualifié 12e, il s’est battu pour le top-10 toute la course, notamment contre Danilo Petrucci et Pol Espargaro.

Mais au 19e des 20 tours de la course, catastrophe. « Soudain, le moteur s’est arrêté », regrette-t-il. Il était 10e, avec son coéquipier Andrea Iannone à ses trousses, lorsque son Aprilia RS-GP a dit stop.

C’était déjà arrivé lors des essais libres du vendredi. « Ce n’est pas normal que deux moteurs lâchent en un week-end. J’espère vraiment que les mécaniciens trouveront une solution pour que cela ne se reproduise plus. D’autant plus que nous n’avons qu’un nombre limité de moteurs pour la saison, et que nous avons encore quelques courses à faire. »

Malgré cela, Aleix Espargaro se réjouit d’avoir pu être compétitif : « Nous n’étions pas si loin derrière le vainqueur de la course. Nous avons pu nous battre avec KTM et Ducati, mais nous n’avons malheureusement pas pu franchir la ligne d’arrivée. C’était de la malchance. J’espère que ce sera mieux dans trois semaines à Misano. »

Aprilia promet de « faire un grand pas »… en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
1 année il y a

Sаlut! Jе t’invite аu Seх Club –> http://www.kisstok.com

Karen
1 année il y a

Bаiseг une fillе dаns votre villе – http://vip-dating.fun

[…] 9e place en Argentine comme meilleur résultat. Lors de la dernière épreuve, en Grande-Bretagne, son moteur a lâché 2 fois. Il sera encore sous contrat avec Aprilia en 2020. Mais ensuite […]

[…] Cette évocation d’une possible retraite provient aussi de sa situation chez Aprilia. Aleix Espargaro a en effet montré des signes d’agacement vis-à-vis du fait qu’il se donne corps et âme dans le projet, pour des résultats qui « n’arrivent pas ». « Ces trois années n’ont pas été simples. Je sens que je pilote mieux que jamais dans ma carrière, mais ça n’est pas suffisant car les résultats n’arrivent pas », arguait-il. Il venait de vivre des moments particulièrement difficiles, comme au Grand Prix de Grande-Bretagne où son moteur a lâché 2 fois. […]