Silverstone : Gagner, la réponse de Quartararo à ceux qui le disaient sous pression



« Fabio fera une erreur », lançait Joan Mir pour soutenir ses espoirs de remontada au championnat. Fabio Quartararo lui a répondu en écrasant la concurrence à Silverstone. Sous pression, le Français ? Au contraire : il a roulé comme si c’était la première course de l’année, et prévoit de continuer à le faire dans les prochaines semaines.

Fabio Quartararo était sur une autre planète à Silverstone, et s’y est adjugé une nouvelle victoire indiscutable. Sa cinquième de l’année, la huitième en MotoGP, la neuvième en carrière, et l’une des plus importantes dans l’optique de la conquête de son premier titre mondial.

Troisième en qualification, il n’a pas eu besoin de l’avantage de la pole pour s’imposer. Ni même de prendre le meilleur départ, revenu à Pol Espargaro. Le Français avait un rythme supérieur, et sa grande confiance en l’avant de sa M1 – « la plus grande amélioration sur la moto cette année » – lui a permis de prendre rapidement les commandes. Francesco Bagnaia, Aleix Espargaro et Pol Espargaro ont été éliminés en cinq tours. Le reste : un récital de chronos rapides, une avance qui grandit à chaque nouveau passage sur la ligne, et un succès maîtrisé de A à Z.

« Seul Quartararo peut perdre le championnat », a récemment dit Marc Marquez, induisant que son adversaire avait le titre en main, et qu’il lui appartenait de gérer son avance sans fauter. Avec, en mémoire, la défaite de 2020, quand il menait avant de multiplier les erreurs. Mais 2020 appartient au passé. Fabio Quartararo a tiré les leçons qu’il fallait tirer, et en est sorti transformé. Chaque fois qu’un adversaire le dit sous pression, où en danger sur tel ou tel circuit qui ne lui conviendrait pas, il répond en piste.

« C’est drôle parce que j’ai lu beaucoup de commentaires sur le fait que je pouvais être sous pression et faire des erreurs, mais c’est exactement le contraire, analysait-il dimanche soir, après son triomphe en Grande-Bretagne. Je n’ai jamais ressenti ça, je suis bien sur la moto et Yamaha ne me met pas la pression. »

Le secret de Fabio Quartararo ? Ne pas penser au championnat. Il ne l’a fait qu’une fois, lors du Grand Prix d’Autriche, au moment de changer les pneus pendant le flag-to-flag. Une situation des plus délicates qui le méritait. Le reste du temps, il a attaqué sans penser aux risques ou aux points à perdre. En témoignent son duel avec Francesco Bagnaia à Assen, le déchaînement mis dans l’affrontement pour la victoire à Spielberg 2 avant la pluie, ou encore la feuille de ses temps à Silverstone.

La clé de la réussite de Fabio Quartararo s’appelle le plaisir, ainsi que Jean-Michel Bayle l’avait pointé il y a quelques semaines. Le simple plaisir de rouler à moto, sans penser à se préserver, ou aux conséquences pour le championnat d’une chute en course. C’est en fonctionnant ainsi qu’il gagne, regagne, gagne encore et finit par dominer le classement général. Alors pourquoi changer la formule ?

« Je m’étais dit que je ne penserais pas au championnat au moins jusqu’à Misano. Je continuerai comme ça parce que je m’amuse, et j’aborderai la prochaine course comme si c’était la première de l’année. (…) Je ne veux pas changer mon approche, parce que j’aime me battre pour la victoire et c’est en obtenant ces résultats que le titre arrive, résume-t-il. Bien sûr, si je me ne sens pas au mieux dans une course, je ferai attention à ne pas faire de bêtises. J’ai un bon avantage et je saurai le gérer. »

Avec 65 points d’avance sur son dauphin Joan Mir, alors que 150 restent à distribuer, Fabio Quartararo est sur la voie royale. La France plus proche que jamais de son premier titre de champion du monde MotoGP. Mais comme le dit El Diablo, mieux vaut ne pas y penser et profiter de chaque course comme si c’était la première.

✪ Cet article vous plaît ? Aidez notre média à survivre en rejoignant les abonnés Premium ! Accédez à tout notre contenu, gagnez nos concours, renforcez notre indépendance et participez au succès de GP-Inside. Devenir Premium

Silverstone, Championnat : Fabio Quartararo s’envole

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Kanouté
14 jours il y a

D’accord

[…] Silverstone : Gagner, la réponse de Quartararo à ceux qui le disaient sous pression […]

[…] circuit qu’il ne porte pas dans son coeur. Mais ce serait mal connaître le Français, dont la stratégie est inverse : continuer à essayer de gagner, comme il le fait depuis le début. Pourquoi changer […]