Silverstone virtuel, Lorenzo (1er) : « Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu ! »



« Veni, vidi, vici ! », s’est exclamé Jorge Lorenzo à l’arrivée du Grand Prix virtuel de Grande-Bretagne, qu’il a remporté. Le Majorquin explique être resté « totalement concentré » pour gagner à Silverstone, et y a trouvé « des similarités » avec le vrai pilotage.

Compétiteur dans l’âme, Jorge Lorenzo ne s’était pas aligné sur la course en ligne de Silverstone pour finir deuxième. Amateur de jeux vidéos, le Majorquin s’est entraîné et n’a pas hésité à prendre des conseils auprès de Trastevere, pilote eSport de la marque Yamaha. De quoi arriver fin prêt pour sa grande première.

Auteur de la pole position, il s’est retrouvé par terre dès le premier tour, accroché par Takaaki Nakagami. Mais le quintuple champion du monde a patiemment repris ses concurrents, n’a commis aucune erreur et s’est finalement hissé en tête du Grand Prix dans le huitième des dix tours à boucler. Quelques minutes plus tard, il franchissait l’arrivée en vainqueur.

Comme le veut la tradition de ces courses en ligne, Jorge Lorenzo s’est ensuite retrouvé en interview sur le compte instagram @motogp. Il y a raconté son expérience en ligne, mais s’est aussi laissé aller à quelques confessions quant à sa situation de pilote d’essai.

Carton plein : « Mes adversaires ont été très forts. Ils ont pu participer à quelques courses virtuelles avant, alors que c’était ma première. Certains, comme Fabio et Pecco, sont très jeunes et très rapides, donc j’ai dû m’entraîner beaucoup ces derniers jours pour me familiariser avec le jeu. J’ai décroché la pole, mais malheureusement, Nakagami m’a fait tomber dans le trosième virage. J’ai dû rester calme pour refaire mon retard. Je savais que la course serait longue et que beaucoup de choses se passeraient. Je suis très content parce que j’ai fait comme disaient les empereurs romains : Veni, vidi, vici ! (je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu) »

Une course virtuelle… reste une course : « Quand je fais quelque chose, je le fais à 100 %. Même quand je joue avec mes amis, j’essaie de gagner. Je me suis entraîné quelques fois avec Trastevere, qui m’a beaucoup aidé pour les entrées et sorties des virages.  J’étais totalement concentré. Je ne peux pas faire comme les autres pilotes qui parlent en jouant. Tito Rabat a essayé de me déconcentrer en me parlant mais j’étais pleinement concentré et il n’a rien pu y faire. La concentration est l’une de mes meilleures capacités. »

Focus comme ‘en vrai’ : « C’est quelque chose de complètement différent parce que sur une moto normale tu as les sensations, tu changes la position de ton corps… mais en termes de concentration et de ne pas faire d’erreurs, la sensation est assez similaire. Évidemment, dans le jeu vidéo tu as la tranquillité du fait que si tu fais une erreur et chutes, tu ne mets pas ta vie en danger. Mais pour la concentration, c’est un bon entraînement. »

Pas de wild-card en 2020 : « D’un côté je suis triste, parce que j’aurais aimé courir. De l’autre, je suis conscient que sans un nombre de tests suffisant, cela aurait été difficile d’être compétitif. Par conséquent, je pense que c’est bien comme ça. Dans tous les cas, je continue à m’entraîner. Je ne m’entraîne évidemment pas comme avant la retraite, mais je me maintiens en forme dans l’optique de remonter sur la moto. Et j’essaie de garder un style de vie sain. »

Son retour sur la M1 : « J’attends de savoir quand et où ce sera. J’ai vu que KTM a fait un test en Autriche, donc j’espère pouvoir rouler le plus tôt possible. J’ai pris beaucoup de plaisir à Sepang et j’ai hâte de reprendre la piste. »

Pas de wild-card MotoGP en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] ce qu’il a répété lors d’un entretien accordé à motogp.com après sa victoire au Grand Prix virtuel de Grande-Bretagne. « En ce moment je profite bien de la vie et je pense avoir trouvé un bon compromis. Il ne me […]

[…] Jorge Lorenzo avec Razlan Razali (Petronas Yamaha SRT) en février ; le fait qu’il se dise prêt à revenir s’il voit la possibilité de jouer le titre ; les négociations difficiles entre Andrea […]