Spencer : « Marquez s’adapte à toutes les situations »



Sous le soleil ou sous la pluie, en pneus tendres ou avec des gommes dures, seul ou en paquet : pour Freddie Spencer, Marc Marquez s’adapte immédiatement à tout, et là réside sa force.

Quel est le secret de Marc Marquez, 7 fois champion du monde et en route pour une 8e couronne mondiale ? Il est toujours intéressant de lire ce que les spécialistes du paddock ont à dire sur le sujet, comme lorsque l’ancien champion australien Mick Doohan explique que « ce qui fait la différence, c’est son mental (lire ici).  Sa force mentale est meilleure chaque année. Son aptitude à se sauver des chutes, c’est grâce à sa confiance. Il relève sa moto parce que sa confiance est très élevée ».

Titré 3 fois dans sa carrière, Freddie Spencer est lui aussi un fin observateur du mondial MotoGP. Et d’après lui, l’une des principales forces de Marc Marquez est « sa capacité à s’adapter aux situations. C’est une qualité qui fait toute la différence. En piste, les conditions changent tout le temps, comme le niveau d’adhérence et les situations de course. Marc n’a pas de faiblesse : quand les choses changent, ça l’affecte moins que les autres.

Il arrive souvent qu’au moment de la course, une piste soit complètement différente de comment elle était aux essais trois heures auparavant. Seul on peut utiliser toute la piste, en course il faut rouler en groupe. Marc peut s’adapter, comme je le pouvais. Je l’ai remarqué dès la première fois que je l’ai vu rouler ».

Performant partout

Freddie Spencer est aussi admiratif de la manière avec laquelle Marc Marquez sait régler sa RC213V pour qu’elle lui convienne . « Il connaît ses forces et ajuste son châssis et ses éléments de suspension en conséquence. Il a la capacité de manipuler la moto comme il le veut. Il n’a pas besoin de mettre autant de pression sur la roue avant que les autres pour prendre le virage, il peut redresser la moto plus tôt, accélérer plus tôt. »

Pour gagner un championnat, il faut savoir exceller dans toutes les conditions… et sur toutes les pistes du calendrier, Ici se fait la différence entre un grand pilote et un très grand pilote, conclut-il : « Tous les pilotes MotoGP ont du talent, sinon ils ne seraient pas à ce niveau. Certains font preuve d’aptitudes exceptionnelles sur certaines pistes ou dans des situations particulières ; les meilleurs d’entre eux sont performants sur toutes les pistes et sont également intelligents en course.

Les grands pilotes savent toujours exactement ce qu’ils doivent faire et ce que leur moto exige, avec leur talent et leur façon de travailler. Tout leur paraît simple et ils peuvent toujours faire appel à leurs compétences. C’est ce qui les distingue. Il y a beaucoup de bons pilotes qui peuvent accomplir beaucoup de choses sur un jour, mais ils ne peuvent pas le répéter week-end après week-end. »

Marc Marquez : « Avec 58 points d’avance, je me dis : calme »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

Essаiе cе sitе avаnt dе te bгаnlег – http://www.Sex777.club

Bonjour, je m’appelle Annie. J’ai envie de sexe avec un homme français ??? http://vip-dating.fun

[…] séance. Freddie Spencer l’avait dit : « Marquez s’adapte à toutes les situations » (lire ici) ; l’Espagnol l’a encore prouvé lors de cette FP3. Il devance son compatriote Maverick […]