Styrie : Accrochage, drapeau rouge et incendie



La course MotoGP du Grand Prix de Styrie a été arrêtée au troisième tour, après un incident entre Dani Pedrosa et Lorenzo Savadori au virage 3. Les deux hommes vont bien, mais les motos ont pris feu dans l’accrochage. 

MAJ : Ouverture de la pit-lane à 14h38. Les pilotes auront une minute pour sortir de la voie des stands.

Partie sur un rythme élevé, avec de la bagarre à tous les niveaux, la course MotoGP du Grand Prix de Styrie a été interrompue par un incident survenu au troisième tour. En fond de peloton, Lorenzo Savadori n’a pu éviter la KTM RC16 de Dani Pedrosa, tombé tout seul devant lui à la sortie du troisième virage. Le contact a été tel que le matériel a pris feu, obligeant la Direction de course à sortir le drapeau rouge.

Évacué sur civière, Lorenzo Savadori va bien, de même que Dani Pedrosa.

L’incendie a été maîtrisé au bout de quelques minutes. Les commissaires de piste sont à l’oeuvre pour nettoyer le tracé et permettre aux pilotes de repartir, mais aucun horaire n’a encore été défini. Cela pourrait prendre quelques dizaines de minutes.

Les pilotes auront 27 tours à effectuer (contre 28 initialement), avec la même grille de départ que lors du premier départ. Lorenzo Savadori et Dani Pedrosa pourront donc théoriquement y participer, s’ils sont en mesure de le faire physiquement. Ça devrait aller pour l’Espagnol, on attend confirmation concernant l’Italien.

Dernière information : Ouverture de la pit-lane à 14h38, une demi-heure après l’incident. Les pilotes ont eu une minute pour sortir de la voie des stands. Dani Pedrosa l’a fait, pas Lorenzo Savadori qui boitait et déclare forfait.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Bernard Henin
1 mois il y a

Autre bousculade: Marc marquez accroche Espargaro.
Est-il donc vraiment au-dessus des sanctions ?