Styrie, Martin : « J’ai gagné, mais pas selon la Direction de course »



Vainqueur déclassé du Grand Prix de Styrie, Jorge Martin a quitté l’Autriche avec un sentiment d’injustice et abordera les prochaines courses revanchard.

« Victoire pour mon équipe et moi, mais pas selon la Direction de course. Je travaillerai encore plus dur pour Misano. » Les mots de Jorge Martin sont clairs : l’Espagnol se considère comme le vainqueur du Grand Prix de Styrie Moto2. En tout cas le vainqueur « moral », ainsi que nommé par son équipe, Red Bull KTM Ajo, dans son communiqué de presse. Car officiellement, il a été classé deuxième de la course.

Jorge Martin est pourtant bien le premier à avoir passé le drapeau à damiers, dimanche dernier, à 12h57. Déjà vainqueur du Grand Prix d’Autriche, une semaine plus tôt, il a mené l’intégralité des 25 tours, s’imposant après avoir résisté au retour de Marco Bezzecchi (+0.060 à l’arrivée). Mais en arrivant au parc fermé, il lui a été demandé de ranger sa Kalex derrière le numéro 2 : les commissaires de la FIM l’ont pénalisé d’une place, pour être passé sur la partie verte du circuit à la sortie d’un virage, dans le dernier tour.

La sanction fait polémique, car sur le moment, le gain de Jorge Martin semble infime et n’a rien changé au destin de la course. Est aussi pointé du doigt que d’autres pilotes qui sont aussi sortis sur la partie verte n’ont pas été pénalisés. « Le truc, c’est que la Direction de course ne se justifie pas, ne nous explique pas et ne nous laisse pas non plus porter de réclamation sur ses critères subjectifs », dénonce-t-il sur Twitter. « Je suis prêt à lutter pour le championnat, j’espère juste que le titre ne sera pas décidé en fonction de la Direction de course », a-t-il glissé en montant sur le podium.

De nombreuses réactions indignées ont accompagné cette privation de victoire. « C’est une règle de merde et c’est injuste pour Jorge Martin », a déclaré Xavier Simeon, rejoignant l’avis de Loris Baz pour qui« la meilleure chose à faire est d’avoir trois anciens pilotes (comme commissaires de la FIM) pour juger et voter entre eux ». « Ces règles, c’est de la merde. Nous avons dit que nous avons besoin d’anciens pilotes à la Direction de course, pour ce genre de situation où seul un pilote peut juger s’il y a eu avantage ou pas ! »

Dans son communiqué officiel d’après-course, Jorge Martin donne rendez-vous à ses adversaires sur les prochaines épreuves. « C’est une grande déception de n’avoir pas pu gagner à cause de la pénalité. Je vais cependant retenir le fait que j’ai fait du bon boulot. Le team comme moi avons roulé au plus haut niveau et nous avons montré que nous sommes très forts. Cela me rend heureux et me motive pour la prochaine course à Misano. Je me sens bien physiquement et, si nous continuons comme ça, nous pourrions nous battre pour plus de victoires sur les prochains Grands Prix. C’est pour ça qu’il est important de continuer sur la même voie et essayer à nouveau dans les prochaines semaines. »

Championnat Moto2 après le GP de Styrie : 1. Marini 87 pts, 2. Martin 79 pts (-8), 3. Bastianini 79 pts (-8), 4. Nagashima 68 pts (-19), 5. Bezzecchi 68 pts (-19)…

« Règle de merde » : la pénalité de Martin critiquée

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Styrie, Martin : « J’ai gagné, mais pas selon la Direction de course » […]

[…] Styrie, Martin : « J’ai gagné, mais pas selon la Direction de course » […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store