Styrie : Mission accomplie pour le revenant Pedrosa



Pilote MotoGP de 2006 à 2018, Dani Pedrosa n’avait plus vu la couleur d’une grille de départ depuis deux ans et demi. Le Grand Prix de Styrie 2021 célébrait ses retrouvailles avec la compétition MotoGP, à l’occasion d’un wild-card effectué pour KTM. Objectif : travailler sur la KTM RC16 2022, dont il assure le développement. Et prendre la mesure de son niveau après un arrêt aussi long. Le contrat est rempli sur les deux tableaux.

Douzième des essais libres à 18 millièmes de la qualification directe en Q2, quatorzième place sur la grille, dixième position en course : à la lecture de ces résultats, on ne peut parler que de retour réussi. Et regretter de ne pas le voir sur plus de Grands Prix.

Tout n’a pourtant pas bien commencé pour Dani Pedrosa, dimanche. Perdant le contrôle de sa KTM au virage 3, il a vu celle-ci se faire percuter par Lorenzo Savadori, ce qui a entraîné la sortie du drapeau rouge. « Je ne sais pas pourquoi j’ai chuté, a-t-il raconté. Je crois que j’ai touché la ligne blanche intérieure du virage, ou peut-être que le pneu était encore froid. Quand j’étais sur l’angle, j’ai essayé de relever la moto et elle a chuté, j’ai glissé au sol et la moto était au milieu de la piste. Malheureusement, Savadori l’a percutée et s’est fait mal. Je suis désolé pour lui. Une situation comme ça ne m’était jamais arrivé en carrière, et voir toutes les motos passer a été un peu choquant, mais ça s’est bien terminé. »

Dans ces moments, Dani Pedrosa a forcément pensé au pire. Mais il n’a à aucun instant songé à reculer devant la possibilité de repartir (nouveau départ après drapeau rouge) qui lui était donnée. « Je ne vais pas mentir, j’ai eu peur, parce qu’il y a peu de temps, est arrivé ce qui est arrivé à Jason (Dupasquier), puis Hugo (Millan). Pas seulement moi, toute l’équipe, les amis, la famille, mais ça s’est bien terminé. »

« Je n’ai jamais douté de retourner en piste, poursuit-il, même si je savais que la moto ne serait pas parfaite. Les deux moteurs n’étaient pas exactement les mêmes et j’aurais préféré rouler avec le premier. J’ai pensé que ça aurait pu mal finir, mais ça ne m’a pas empêché de reprendre. »

Reparti dans des conditions délicates, après cet accident et équipé de sa deuxième moto, Dani Pedrosa a été repoussé au-delà du top-15, avant de gagner des positions au fil des kilomètres. Il termine dixième, dans la roue d’Alex Marquez et à seulement 1,4 seconde de son ancien coéquipier Marc Marquez. Derrière lui ? Le candidat au titre Francesco Bagnaia, le champion du monde Moto2 sortant Enea Bastianini, ou encore la légende Valentino Rossi. Pas mal, pour un retour.

« J’étais très concentré malgré le changement de moto. La deuxième moto avait les réglages pluie et j’ai eu quelques problèmes avec pendant le week-end. Je me suis dit que je devais être tranquille et y aller calmement, mais en partant j’ai commis une erreur et mal enclenché le holeshot device, ce qui m’a fait rater mon départ. Beaucoup m’ont doublé, mais je n’en plains pas, je voulais juste faire la course », raconte-t-il.

« J’ai trouvé mon rythme à la mi-course, j’étais régulier et je me sentais bien avec les pneus. Je pensais à me battre et profiter des erreurs des autres. Au final j’ai pu rejoindre le groupe de Marquez, et je ne sais pas si j’aurais pu les battre en commençant mieux. Dans tous les cas, je suis satisfait de ce weekend. (…) J’ai profité tout le week-end et je crois qu’en faisant un peu mieux, par exemple en entrant en Q2 dès la FP3, le tableau aurait été différent et meilleur. Mais je ne me plains pas, c’est bien. »

Reverra-t-on Dani Pedrosa sur une grille de départ en 2021 ? Le Grand Prix de Saint-Marin était évoqué comme une autre opportunité de le voir en piste, avec confirmation à venir après cette première en Styrie. Et le Catalan, qui a toujours conditionné ses participations à l’utilité pour KTM, ne ressent pas le besoin de renouveler l’expérience.

« J’ai compris certains choses et je crois que c’était positif pour moi et KTM. (…) Je ne crois pas que nous puissions faire un pas en avant clair entre maintenant et la prochaine opportunité que nous avons. Je ne crois pas que nous ayons le temps de faire des changements à la moto, donc ce serait inutile. Je crois qu’un wild-card est suffisant. »

Styrie : Pedrosa « donne encore plus de valeur a ce qu’a fait Rossi »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Styrie : Mission accomplie pour le revenant Pedrosa […]