Styrie, Moto3 : Acosta terrasse Garcia !



Pedro Acosta reçu cinq sur cinq : cinquième victoire de la saison pour le pilote de Mazarrón, vainqueur à Spielberg en doublant Sergio Garcia dans l’avant-dernier dernier virage. Son avance au championnat repasse le cap des 50 points.

Pedro Acosta contre Sergio Garcia : le duel pour le titre de champion du monde Moto3 est lancé et bien installé. Les deux hommes avaient achevé la première partie de la saison en cadors de la catégorie, avec un avantage de 48 points pour le premier cité. Rattraper ce retard ? « Difficile » mais possible, a jugé Sergio Garcia. De retour de la trêve estivale, le duo s’est montré intouchable au Grand Prix de Styrie.

Auteur de la pole, Deniz Öncü n’a pas pu en profiter, après avoir changé de pneumatiques trop tard – le Turc est rentré sur la grille avec des pneus pluie avant d’opter pour les slicks, alors que la piste séchait. En tête au premier virage, Romano Fenati a rapidement cédé face à Pedro Acosta et Sergio Garcia. Quant aux pilotes qui ont tenté le pari des slicks, le circuit n’a pas séché assez vite pour leur permettre de réaliser le hold-up espéré. Le meilleur d’entre eux, Darryn Binder, est remonté jusqu’au sixième rang. Personne n’a donc pu suivre le rythme des deux leaders, trois tons au-dessus du reste du lot.

Leader quasiment de bout en bout, Sergio Garcia tenait à sa troisième victoire en six courses. Dans sa roue sans faillir, Pedro Acosta aurait pu se contenter de la deuxième place, et voir son avance au championnat passer de 48 à 43 points. Mais c’était mal connaître le natif de Mazarrón.

Passé furtivement en tête à certains moments, il a toujours été repris par Sergio Garcia. Même scénario à l’entame du dernier tour : le pilote KTM prend les commandes au premier virage, la GasGas de son adversaire repasse devant au troisième, au prix d’un freinage musclé. Puis tient le bon bout jusqu’au dernier secteur, et l’arrivée dans l’ultime double-virage à droite du circuit. Agressif sur les freins, Pedro Acosta pique à l’intérieur et pousse Sergio Garcia à sa limite, jusqu’à la lui dépasser : il perd le contrôle de sa machine, chute et laisse la gloire à son rival.

Cinquième succès de la saison Pedro Acosta, 14 secondes devant… Sergio Garcia ! Vif dans le bac à graviers, l’Espagnol a pu reprendre la piste et sauver la deuxième place, une seconde devant Romano Fenati. Le recordman du nombre de victoires en Moto3 arrache le podium dans le dernier virage à Jaume Masia, vaincu pour un dixième. Ayumu Sasaki complète un top-5 où ne figurent que des moteurs KTM, puisque GasGas (deuxième) et Husqvarna (troisième) appartiennent au constructeur autrichien, à domicile ce week-end.

Longtemps dans le top-15, Lorenzo Fellon termine finalement seizième et devra encore attendre pour débloquer son compteur de points en championnat du monde. Revanche au Grand Prix d’Autriche, prévu sur la même piste dans une semaine.

L’avance de Pedro Acosta sur Sergio Garcia au championnat repasse le cap des 50 points pour s’élever à 53. Passé à côté de son week-end, Dennis Foggia (vingt-deuxième) cède sa médaille de bronze à Romano Fenati, nouveau troisième du classement général. Le retard de l’Italien sur le leader est cependant de 87 points. Autant dire que sauf catastrophe, le titre de champion du monde Moto3 a désormais un favori – Pedro Acosta – et un challenger, Sergio Garcia.

GP de Styrie – Course Moto3 :

Championnat Moto3 après le GP de Styrie : 1. Acosta 183, 2. Garcia 130 (-53), 3. Fenati 96 (-87), 4. Foggia 86 (-97), 5. Masia 85 (-98)…

Concours Styrie : Gagnez nos goodies Rossi

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et renforcer notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments