Styrie, MotoGP : Victoire surprenante d’Oliveira !



Miguel Oliveira s’offre la première victoire de sa carrière à Spielberg, à l’issue d’un superbe dernier tour de course. Jack Miller et Pol Espargaro complètent le podium après s’être battus pour la première place jusqu’au bout.

La course :

En première ligne pour la première fois de sa carrière, Joan Mir ne veut pas traîner et fait les freins au poleman Pol Espargaro dès le premier virage. Le pilote Suzuki a été un peu trop opportuniste et écarte mais conserve les commandes. Surpris, Pol Espargaro se fait lui passer coup sur coup par Jack Miller et Takaaki Nakagami, plus agressif que jamais.  Jack Miller n’en reste pas là et part à l’assaut de la première place, qu’il récupère.

Vainqueur la semaine passée, Andrea Dovizioso reprend quelques positions par rapport à sa place de la grille (de 8e à 6e) mais ne peut pas se mêler à la lutte. Le leader du championnat, Fabio Quartararo, se retrouve 14e après une erreur dans le premier virage du 2e tour.

Cinq hommes prennent le large : Jack Miller, Joan Mir, Takaaki Nakagami, Pol Espargaro et Alex Rins. Andrea Dovizioso se lance à leur poursuite et revient, emmenant avec lui le deuxième peloton où on retrouve Maverick Viñales, Miguel Oliveira ou encore Valentino Rossi.

Survolté, Joan Mir donne la réplique à Takaaki Nakagami qui tente de lui prendre sa 2e place. Le pilote Suzuki va ensuite s’attaquer à Jack Miller, qu’il dépossède de la première place au 4e tour. Pendant ce temps, Fabio Quartararo se bat avec Alex Marquez pour la 12e position, tandis que son compatriote Johann Zarco commence à revenir sur les derniers hommes après être parti depuis la voie des stands.

Les premiers écarts se creusent devant : Joan Mir se met à l’abri de toute attaque de Jack Miller et Takaaki Nakagami, qui sont eux-mêmes une seconde devant Alex Rins et Pol Espargaro. La lutte des deux hommes permet à Andrea Dovizioso de ne pas perdre le contact. Il a derrière lui Miguel Oliveira, Brad Binder, Maverick Viñales, Iker Lecuona, Valentino Rossi et Fabio Quartararo. Le Français passe l’italien pour le gain de la 11e place.

Joan Mir est un ton au-dessus et a une plus d’une seconde d’avance à la mi-course, profitant notamment de la lutte Jack Miller-Joan Mir se battent pour la place de 2e. Plus loin, Maverick Viñales rencontre un problème technique et se retrouve 13e. Une première alerte, suivie d’un événement qui va mettre un coup d’arrêt à la course.

Les freins de Maverick Viñales lâchent au bout de la ligne droite des stands, à l’entame du 17e tour. Le pilote Yamaha a un réflexe salvateur et se jette de sa Yamaha à près de 250 km/h. La moto finit dans les protections gonflables, détruites par le choc, et prend feu. La nécessité de remplacer les protections entraîne la sortie du drapeau rouge.

Quelques minutes plus tard, les pilotes repartent pour 12 tours, sur la base du classement à la fin du tour 16, avant l’incident.

Nouveau holeshot pour Joan Mir, cependant rapidement dépassé par Jack Miller au virage 4. Les KTM de Pol Espargaro, Miguel Oliveira et Brad Binder complètent le top-5, tandis que Takaaki Nakagami est le grand perdant de ce second départ : le pilote Honda a rétrogradé au 7e rang. Fabio Quartararo est toujours en difficulté, 13e. Johann Zarco pointe 17e et voit la possibilité de marquer des points.

Les kilomètres défilent et un trio de tête se met en place : Jack Miller, Joan Mir, Pol Espargaro. Ce-dernier est plus rapide et double le pilote Suzuki, puis essaie de faire les freins au leader, au premier virage du 6e tour. Jack Miller recroise et conserve la tête, mais doit céder un tour plus tard, dans le 10e virage. À l’affût, Miguel Oliveira remonte et s’empare de la 3e place de Joan Mir.

On se dirige vers la fin de cette course sprint et Pol Espargaro imprime le rythme. Jack Miller donne tout pour rester au contact, sans avoir la place pour passer. Même situation entre l’Australien et Miguel Oliveira, au contact à la 3e place.

Pol Espargaro semble avoir les armes pour s’imposer, mais commet une erreur dans le dernier tour. Jack Miller se saisit d’une opportunité rêvée pour reprendre la tête des opérations au 4e virage. La Ducati et la KTM se suivent et abordent le dernier secteur du circuit. Tout le monde retient son souffle dans les boxs.

Pol Espargaro attaque Jack Miller dans le dernier enchaînement, un double-droit. L’Australien réplique en tentant de repasser à l’intérieur dans le dernier virage. Les deux hommes sont collés et se gênent dans la manoeuvre. Juste derrière eux, Miguel Oliveira tire profit de la situation pour se faufiler et ressortir en tête. Il franchit la ligne d’arrivée en grand vainqueur d’un dernier tour à couper le souffle.

C’est le jour des premières ce dimanche : première victoire en MotoGP pour Miguel Oliveira, pour le Portugal ainsi que pour la structure française Tech3. C’est aussi la deuxième de l’histoire de KTM, qui confirme le succès obtenu par Brad Binder à Brno deux semaines plus tôt. Et c’est la première fois que Ducati est battu depuis le retour du MotoGP à Spielberg, en 2016.

Vaincu, Jack Miller enregistre un deuxième podium consécutif. C’est le premier de l’année pour Pol Espargaro, qui devance d’un dixième un Joan Mir qui aurait sans doute gagné sans le drapeau rouge, quelques dizaines de minutes plus tôt. Andrea Dovizioso complète le top-5 à l’issue d’un week-end où il lui aura manqué quelque chose pour répéter sa victoire de Spielberg 1. Suivent Alex Rins (6e) et Takaaki Nakagami (7e), à nouveau meilleur pilote Honda. Jour de fête chez KTM puisqu’avec Brad Binder 8e et Iker Lecuona 10e, les quatre RC16 sont dans le top-10.

La première Yamaha est celle de Valentino Rossi, 9e d’un Grand Prix de Styrie très difficile pour les Bleus : problème technique et accident pour Maverick Viñales, 13e place pour Fabio Quartararo encore victime de soucis de freins, 15e pour Franco Morbidelli.

Johann Zarco repart d’Autriche avec les 2 points de la 14e place. Une belle performance pour le Français, opéré du scaphoïde 4 jours plus tôt, absent de la première journée d’essais et parti depuis la voie des stands à cause d’une pénalité.

Le championnat :

Fabio Quartararo est toujours leader mais n’a plus que 3 points d’avance sur Andrea Dovizioso. L’étau se resserre et de nouveaux pilotes viennent leur disputer les premières places : Jack Miller remonté 3e (14 points de retard), Brad Binder toujours 4e (21 points de retard). Malgré son abandon, Maverick Viñales reste dans le top-5 à 22 longueurs.

GP de Styrie – Course MotoGP :

Championnat MotoGP après le GP de Styrie : 1. Quartararo 70 pts, 2. Dovizioso 67 (-3), 3. Miller 56 pts (-14), 4. Binder 49 pts (-21), 5. Viñales 48 pts (-22)…

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Styrie, MotoGP : Victoire surprenante d’Oliveira ! […]

[…] Styrie, MotoGP : Victoire surprenante d’Oliveira ! […]

[…] Styrie, MotoGP : Victoire surprenante d’Oliveira ! […]

[…] Styrie, MotoGP : Victoire surprenante d’Oliveira ! […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store