Styrie, Rossi (9e) : « La différence avec les autres motos est énorme »



Meilleur pilote Yamaha à l’arrivée du Grand Prix de Styrie, Valentino Rossi ne se satisfait pas de sa 9e place. Il s’attendait à souffrir en raison des particularités du tracé de Spielberg, pas favorable à sa M1, et ça a été le cas. Il reste toutefois à 25 points du leader du championnat, Fabio Quartararo, dans une saison 2020 où tout semble plus ouvert que jamais.

Un problème de moteur : « Nous savions que sur ce circuit nous allions être en difficulté, parce que la vitesse de pointe est importante ici, et la différence avec les autres motos est maintenant énorme. J’ai vraiment poussé pour améliorer ça, mais la situation est similaire à l’an dernier. À Spielberg il y a de longues lignes droites et nous souffrons. Je finis premier pilote Yamaha, mais neuvième. Les problèmes sont plus ou moins les mêmes qu’en 2019, mais à Jerez nous nous en sommes bien tirés. Je pense que sur les prochains circuits nous pouvons être plus compétitifs. Aussi parce que c’est difficile de faire pire qu’ici. »

Les freins de Viñales qui lâchent : « J’ai eu quelques problèmes de freins le week-end dernier, mais j’ai travaillé dur avec Brembo pour les résoudre et ils ont disparu. C’est un circuit très exigeant pour le système de freinage et tout le monde en souffre, toutes les motos ont des prises d’air pour les refroidir. Les Yamaha en souffrent encore plus, parce que nous devons forcer sur les freins pour reprendre ce que nous perdons en ligne droite. »

Les difficultés de Quartararo : « Tous les pilotes qui pensaient être favoris ont été pris de court, Je ne sais pas si Fabio ressent la pression, à mon avis il souffre de problèmes techniques sur notre moto. À Jerez il a constamment été fort, la M1 marchait bien et il a gagné. Pour moi c’est une question d’ordre technique. »

9 pilotes en 27 points : « Je pense que les motos qui étaient des ‘seconds couteaux’, comme les Suzuki et surtout les KTM, ont beaucoup progressé. Il y a quatre marques qui peuvent se battre pour la gagne, donc les cartes sont redistribuées. Les pilotes sont tous forts et cela rend les choses intéressantes. Par ailleurs, on ne peut être rapide qu’en travaillant bien avec les pneus. Parfois tout va bien, et la semaine d’après on est lent ; c’est le plus gros problème mais personne ne sait pourquoi. »

À 25 points de la première place : « Nous sommes tous proches, je ne suis pas loin de Quartararo. J’espère que Yamaha fera mieux sur les prochains circuits. »

Martin, Espargaro et la partie verte du circuit : « Nous avons beaucoup parlé de ça à la Commission de sécurité et la situation me semble hors de contrôle. À mon avis, on ne devrait jamais aller sur la partie verte ; au lieu de ça c’est autorisé 3 ou 4 fois et tout le monde tire le maximum de cette règle. Pour moi, chaque fois que ça arrive on devrait être obligé de rendre une position ou avoir une pénalité de temps. Avec cette partie verte les circuits sont plus sûrs, mais il faudrait rappeler (qu’à la place) il y aurait des graviers ou de la pelouse ici. Je sais que les commissaires sont sous pression après l’accident de Zarco, mais ils doivent être plus cohérents dans leurs jugements. Leur travail n’est pas facile mais nous devons élever le niveau. »

« (Jorge) Martin l’a aussi fait la semaine dernière (passer dans la partie verte, NDLR) mais n’a pas été pénalisé parce qu’il était plus de 3 secondes devant tout le monde. C’est déjà stupide parce que les règles doivent être claires pour fonctionner. En revanche, ce dimanche il a reçu une pénalité. Les règles doivent être les mêmes pour tout le monde et tout le temps. Au lieu de ça, Pol (Espargaro) n’a pas été pénalisé parce qu’ils pensent qu’il a été poussé par Miller. »

Marini en contact avec Ducati MotoGP : Nous sommes honorés mais j’ai conseillé à Luca (Marini) de se concentrer sur sa saison, parce que c’est le plus important. Il a l’opportunité de gagner le titre et beaucoup de pilotes ne l’ont jamais eue. »

Styrie, Viñales : « Jamais vu ça au cours de ma carrière »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] critique, c’est une certaine incohérence dans la distribution des sanctions, également soulignée par Valentino Rossi à […]

[…] mais n’a pas rencontré de problème. C’est là qu’il faut remettre en lumière l’analyse de Valentino Rossi, d’après qui doivent être prises en compte les spécificités de la M1. […]