Styrie : Suzuki s’étonne qu’Espargaro ne soit pas pénalisé



Pol Espargaro est sorti très large sur la partie verte du circuit, dans le dernier virage du Grand Prix de Styrie. En se basant sur la sanction infligée à Jorge Martin en Moto2, Joan Mir et Suzuki interrogent la décision des commissaires FIM de ne pas le pénaliser.

Il fallait s’y attendre : à force de distribuer des pénalités et de provoquer des situations embarrassantes – celle concernant Jorge Martin après son déclassement à Spielberg 2 a provoqué des réactions indignées (lire ici) –, les commissaires FIM du MotoGP voient leurs propres décisions être retournées contre eux.

Cette fois, l’incident en question concerne le dernier virage du dernier tour de la course MotoGP. Après avoir doublé Jack Miller à l’entrée de l’avant-dernier virage, Pol Espargaro se fait repasser aux freins dans le dernier droit. Il tente de résister, relâche les freins le plus tard possible mais ne peut ni contenir le pilote Ducati, ni garder sa trajectoire. Résultat : il sort de plusieurs mètres des limites de la piste, débordant sur la partie verte du circuit. Pol Espargaro termine 3e avec 101 millièmes d’avance sur Joan Mir.

Après la course, le clan Suzuki est allé se plaindre aux commissaires FIM concernant cette action. En effet, aucune pénalité n’a été prise à l’encontre de Pol Espargaro, alors que plusieurs pilotes ont été sanctionnés pendant le week-end pour avoir roulé sur ces parties vertes. Ils estiment que s’il y avait eu autre chose que du goudron vert à cet endroit, le pilote KTM n’aurait pas terminé 3e, et sa position serait revenue à Joan Mir.

Ce-dernier s’est dit « très surpris et en colère » de cette non-pénalisation. « Martin n’a pas gagné en Moto2 parce qu’il est passé sur la partie verte alors qu’il n’y a rien gagné. Là, que se serait-il passé s’il y avait du gravier ? Cela n’a aucun sens », dénonce Joan Mir, comme nous l’apprend le journaliste Neil Morrison. « Cela n’a rien contre Pol, qui a fait une course exceptionnelle », précise-t-il, pour indiquer que c’est bien la logique des choix des commissaires qui est interrogée.

Styrie, MotoGP : Victoire surprenante d’Oliveira !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de