Suspension de Iannone : Smith, « l’option la plus évidente »



Alors que la révélation des résultats de la contre-analyse d’Andrea Iannone se fait attendre, Bradley Smith est en pole position pour le remplacer.

Qui sera sur l’Aprilia RS-GP aux essais de Sepang, du 7 au 9 février prochain ? C’est le dossier chaud de ce début d’année 2020. Provisoirement suspendu pour un contrôle positif à une substance interdite, Andrea Iannone devait recevoir les résultats de sa contre-analyse mardi 7 janvier. « Totalement tranquille », il s’est dit persuadé que cet échantillon B va montrer son innocence et mener à la fin de sa suspension.

Mais à l’heure où sont écrites ces lignes, rien n’a encore été officiellement communiqué à ce sujet. L’adage « pas de bonne nouvelle, bonne nouvelle » est-il valable ? Ou, à l’inverse, l’absence de toute information signifie-t-elle que les déboires d’Andrea Iannone sont confirmés ?

Si tel est le cas, la défense du pilote italien présentera le scénario suivant : lors de la tournée asiatique, au cours de laquelle ce contrôle positif a été réalisé, Andrea Iannone a consommé de la viande contaminée au stéroïde illicite, utilisé pour accélérer la croissance des animaux. Une faible quantité de la substance pourrait jouer en sa faveur et, à défaut d’annuler sa suspension, la réduire. L’objectif principal est de faire reconnaître que la prise a été effectuée de manière involontaire.

Le PDG d’Aprilia Racing, Massimo Rivola, fait bloc et affirme son soutien à son pilote. S’il est innocent, Aprilia le soutiendra ; s’il est coupable, il devra en payer le prix. Dans ce cas, la durée de la suspension devrait mener le constructeur italien à lui trouver un remplaçant.

Au bout du tunnel, Bradley Smith voit là l’opportunité qu’il espérait pour faire son retour en championnat du monde MotoGP. « Bradley Smith, notre pilote d’essais, est l’option la plus évidente, reconnaît Massimo Rivola dans La Gazzetta dello Sport. À ce stade [de l’année], il n’y a pas beaucoup de pilotes qui sont prêts. Il y a six mois, peut-être que Jonathan Rea aurait pu être une option. »

Ancien pensionnaire du mondial MotoGP, Bradley Smith a perdu sa place fin 2018, lorsque Red Bull KTM Factory Racing a décidé de le remplacer par Johann Zarco. En 2019, il a occupé deux fonctions : pilote d’essais Aprilia – avec qui il a effectué quatre piges, sans marquer aucun point – et pilote One Energy Racing en MotoE, où il a terminé vice-champion.

D’autres pilotes sont sur la liste, dont Karel Abraham, libre depuis qu’il a été écarté par Reale Avintia Racing au profit de Johann Zarco. « Il fait partie des nombreux pilotes qui se sont proposés », confirme Massimo Rivola. Pour être pilote titulaire ou testeur, puisque si Bradley Smith est promu aux côtés d’Aleix Espargaro, Aprilia aura besoin de quelqu’un pour le remplacer dans le test team.

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Iannone « totalement tranquille » face aux accusations de dopage

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Suspension de Iannone : Smith, « l’option la plus évidente » […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store