Suzuki : « Toujours plus ambitieux »



Les récentes performances des pilotes Suzuki, en particulier d’Alex Rins, annoncent-elles l’arrivée d’une nouvelle ère pour la firme japonaise ?

Plusieurs éléments permettent de le penser. Il y a évidemment la victoire obtenue par Alex Rins lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, mais ce fut un accomplissement venant confirmer ce qui avait été fait plus tôt.

Alex Rins avait terminé fort la saison 2018 – 3 podiums lors des 4 dernières courses – et c’était de bon augure pour 2019. « Cette année, nous avons été en mesure de reprendre où nous en étions restés la saison passée, explique son team-manager, Davide Brivio. Nous avons même réussi à hausser le ton, preuve en est : nous n’avons pas gagné une, mais deux courses à ce stade de la saison. »

En plus de ses succès à Austin et Silverstone, Alex Rins peut aussi se satisfaire d’être monté sur le podium de Jerez et d’avoir obtenu plusieurs résultats dans le top-5. Son coéquipier Joan Mir est lui en pleine progression, et commence à se faire une place dans le peloton du top-10. « Ces victoires sont le fruit de notre régularité. Notre package a énormément progressé sur de nombreux points, mais il y a aussi Álex, qui a mûri en l’espace de trois ans. À mes yeux, il est devenu une des pilotes incontournables de ce plateau, capable de se battre devant à chaque course. »

Il y a quelques semaines, Alex Rins avait fait de la place de vice-champion son objectif. Il est à 23 points d’Andrea Dovizioso. Chez Suzuki, on se fixe comme « objectif le plus réaliste serait d’être à la lutte pour le podium à chaque course. Même si je sais que ça ne sera pas évident, nous nous devons d’essayer », affirme Davide Brivio.

Une chose est certaine : les bons résultats obtenus ne font qu’augmenter l’envie de faire mieux. Les victoires appellent les victoires. « Suzuki est grandement impliqué en MotoGP et je pense que c’est important de ne pas relâcher nos efforts. On a pour habitude de dire que ‘l’appétit vient en mangeant’… Vous ne rêvez que d’une chose : triompher quand vous n’avez pas encore inscrit de victoire, et une fois que vous en avez une, il vous tarde de récidiver. Après, on est aussi conscients qu’à ce niveau c’est toujours plus compliqué. Nous créons ces objectifs toujours plus ambitieux. »

Cap à présent sur Misano, le seul circuit où la marque japonaise a réussi à hisser deux de ses représentants sur le podium par le passé. C’était en 2007 avec Chris Vermeulen et John Hopkins, respectivement deuxième et troisième. Le Grand Prix de Saint-Marin se déroulera le week-end du 15 septembre.

Guintoli : « Je n’en croyais pas mes yeux… »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

Essаiе се sitе avant dе te bгanleг > http://www.Sexia.club

Salut! Je t’invitе au Sex Сlub -> http://www.clubdesexo.fun