Test Catalogne : Pièces, chronos… Ce qu’il faut savoir



Qui a été le plus rapide du test disputé au lendemain du Grand Prix de Catalogne, sur la piste barcelonaise de Montmelo ? Quels éléments ont été essayés par les différents constructeurs ? Voici ce qu’il faut retenir de cette journée.

APRILIA
19. Lorenzo Savadori – 1’40.963 (+1.563) 78 tours
23. Matteo Baiocco – 1’46.571 (7.171) 66 tours

La référence de l’Aprilia Racing Team Gresini, Aleix Espargaro, a laissé son bras droit au repos – il s’est fait opérer du syndrome des loges le 17 mai et n’est pas encore totalement rétabli. Andrea Dovizioso n’était pas là pour le remplacer, mais l’essayeur Matteo Baiocco est venu boucler 66 tours. Ses chronos sont très éloignés de ceux des autres pilotes. L’Italien a roulé 7,1 secondes moins vite que Maverick Viñales. Dans ces conditions, difficile de faire du testing efficace, car il faut rouler à des vitesses dites compétitives pour comprendre l’intérêt (ou pas) de certaines pièces. Lorenzo Savadori a lui été plus rapide, pointé à 1,5 seconde du meilleur temps. Le rookie italien a testé les nouveaux disques de frein Brembo, ainsi qu’un garde-boue différent de celui jusqu’alors installé sur l’Aprilia RS-GP.

YAMAHA
1. Maverick Viñales – 1’39.400 85 tours
2. Fabio Quartararo – 1’39.537 (+0.137) 79 tours
8. Franco Morbidelli – 1’40.022 (+0.622) 29 tours
10. Valentino Rossi – 1’40.050 (+0.650) 72 tours

Meilleur temps du test, Maverick Viñales a essayé un nouveau châssis, des freins en carbone et d’autres petites choses. Son but était aussi d’améliorer son rythme en fin de course, donc de travailler sur les pneumatiques. « Nous avons pu améliorer les freinages pour les fins de course », se réjouit-il. Fabio Quartararo a installé de nouveaux réglages électroniques sur sa Yamaha, mais il s’est surtout concentré sur son style de pilotage, « en regardant les endroits où Miguel Oliveira était plus fort que moi » lors de la course, la veille.

Dans le box du Petronas Sepang Racing Team, les nouveaux disques de frein Brembo ont été passés. Franco Morbidelli n’avait pas grand chose à faire et n’a bouclé que 29 tours avant de plier bagage. Valentino Rossi en a fait 72, même s’il n’y avait « pas beaucoup de nouveau matériel donné par Yamaha » à essayer. L’Italien a travaillé sur ses suspensions, mais par-dessus tout ses réglages pour améliorer la traction, l’accélération et le rythme.

SUZUKI
4. Joan Mir – 1’39.816 (+0.416) 65 tours
20. Sylvain Guintoli – 1’40.994 (+1.594) 72 tours

À quelques jours de disputer les 24h du Mans, Sylvain Guintoli est venu prêter main-forte au Team Suzuki Ecstar après plusieurs mois sans rouler. Le Français n’a pas été ridicule en termes de chronos puisqu’il signe une référence de 1’40.994, donc à moins d’une seconde du huitième. « Un test vraiment solide » où il a « travaillé sur une grande variété de choses, y compris le bras oscillant », indique-t-il. Le champion du monde Joan Mir dit n’avoir rien testé de révolutionnaire, mais s’est concentré sur plusieurs petites choses qui, mises bout à bout, pourraient être utiles pour la suite : la géométrie de la moto, l’électronique, la suspension arrière ainsi que sa position sur la Suzuki GSX-RR.

HONDA
3. Takaaki Nakagami – 1’39.702 (+0.302) 67 tours
6. Pol Espargaro – 1’39.877 (+0.477) 72 tours
11. Marc Marquez – 1’40.054 (+0.654) 87 tours
15. Alex Marquez – 1’40.483 (+1.083) 70 tours

Pris dans la pire crise de son histoire, Honda pousse pour trouver des solutions. Les quatre pilotes ont bouclé pas moins de 296 tours, dont 87 pour le seul Marc Marquez, homme le plus productif de l’ensemble du test. L’octuple champion du monde avait « besoin » de faire des kilomètres pour travailler sur sa condition physique, et a fini la journée « détruit » mais content. Quelques retouches ont été apportées au moteur de la RC213V, mais la plus grande évolution vient de la configuration aérodynamique. Il a senti « quelques petites différences » et un nouveau carénage pourrait bientôt voir le jour sur la Honda.

De l’autre côté du box Repsol, Pol Espargaro n’a pas travaillé sur le futur prototype mais sur celui dont il dispose actuellement, afin « d’essayer de trouver où sont les problèmes, et le plus important, une solution. Et nous avons trouvé quelque chose que nous pourrons peut-être utiliser au Sachsenring », espère-t-il. Le Catalan est resté prudent dans ses commentaires et ses attentes.

Alex Marquez a, comme son frère Marc, lui aussi essayé différents carénages. Son coéquipier chez LCR, Takaaki Nakagami, est sorti en piste avec de nouveaux ailerons, quelques changements pour la géométrie de la moto, et a mené des comparaisons entre les modèles 2020 et 2021 de la Honda RC213V pour mieux comprendre la direction à suivre.

KTM
9. Miguel Oliveira – 1’40.036 (+0.636) 44 tours
12. Brad Binder – 1’40.141 (+0.741) 55 tours
16. Test 1 – 1’40.912 (+1.512) 25 tours
18. Danilo Petrucci – 1’40.937 (+1.537) 61 tours
21. Test 2 – 1’41.053 (+1.653) 7 tours
22. Iker Lecuona – 1’41.205 (+1.805) 71 tours

L’équipe officielle Red Bull KTM Factory Racing a eu entre les mains des éléments destinés à la saison 2022, avec pour objectif de les comparer avec les actuelles et définir la direction à prendre. Sur la liste : bras oscillant, échappement, siège. Brad Binder parle aussi de « quelques petites pièces qui devraient aider à améliorer la stabilité en entrée de virage », sur la moto qui vient de signer deux podiums consécutifs au Mugello (2e) et à Montmelo (1er), grâce à Miguel Oliveira. Pour information, « Test 1 » et « Test 2 » dans le classement ne correspond pas à Dani Pedrosa, mais au Portugais et au Sud-Africain.

Danilo Petrucci et Iker Lecuona, du team satellite Tech3, ont eu pu disposer du châssis donné à Miguel Oliveira et Brad Binder depuis deux Grands Prix. Le fameux châssis qui a permis l’énorme pas en avant observé à travers leurs résultats. De nouveaux éléments aérodynamiques ont aussi été observés sur la KTM RC16 de l’Espagnol, similaires à ceux de Ducati.

DUCATI
5. Francesco Bagnaia – 1’39.866 (+0.466) 48 tours
7. Johann Zarco – 1’39.979 (+0.579) 61 tours
13. Luca Marini – 1’40.226 (+0.826) 49 tours
14. Jack Miller – 1’40.242 (+0.842) 49 tours
17. Enea Bastianini – 1’40.923 (+1.523) 36 tours

Ducati, justement, n’a pas fait trop de bruit lors de ce test. Francesco Bagnaia a bossé sur les réglages de sa GP22, de même que Jack Miller qui a vérifié certaines choses déjà essayées pendant le Grand Prix de Catalogne. Johann Zarco a lui pu découvrir les nouveaux disques de frein Brembo, et a été le plus productif des Rouges avec 61 tours effectués. Moins de nouveautés pour Luca Marini et Enea Bastianini, débutants en MotoGP. De retour à la compétition il y a quelques jours, Jorge Martin a préféré ne pas participer, lui qui a encore besoin de temps pour être entièrement rétabli.

Montmelo (Barcelone) – Test MotoGP :
1. Maverick Viñales (Yamaha) – 1’39.400 85 tours
2. Fabio Quartararo (Yamaha) – 1’39.537 (+0.137) 79 tours
3. Takaaki Nakagami (Honda) – 1’39.702 (+0.302) 67 tours
4. Joan Mir (Suzuki) – 1’39.816 (+0.416) 65 tours
5. Francesco Bagnaia (Ducati) – 1’39.866 (+0.466) 48 tours
6. Pol Espargaro (Honda) – 1’39.877 (+0.477) 72 tours
7. Johann Zarco (Ducati) – 1’39.979 (+0.579) 61 tours
8. Franco Morbidelli (Yamaha) – 1’40.022 (+0.622) 29 tours
9. Miguel Oliveira (KTM) – 1’40.036 (+0.636) 44 tours
10. Valentino Rossi (Yamaha) – 1’40.050 (+0.650) 72 tours
11. Marc Marquez (Honda) – 1’40.054 (+0.654) 87 tours
12. Brad Binder (KTM) – 1’40.141 (+0.741) 55 tours
13. Luca Marini (Ducati) – 1’40.226 (+0.826) 49 tours
14. Jack Miller (Ducati) – 1’40.242 (+0.842) 49 tours
15. Alex Marquez (Honda) – 1’40.483 (+1.083) 70 tours
16. Test 1 (KTM) – 1’40.912 (+1.512) 25 tours
17. Enea Bastianini (Ducati) – 1’40.923 (+1.523) 36 tours
18. Danilo Petrucci (KTM) – 1’40.937 (+1.537) 61 tours
19. Lorenzo Savadori (Aprilia) – 1’40.963 (+1.563) 78 tours
20. Sylvain Guintoli (Suzuki) – 1’40.994 (+1.594) 72 tours
21. Test 2 (KTM) – 1’41.053 (+1.653) 7 tours
22. Iker Lecuona (KTM) – 1’41.205 (+1.805) 71 tours
23. Matteo Baiocco (Aprilia) – 1’46.571 (7.171) 66 tours

Catalogne : Les championnats après la pénalité de Quartararo

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments