Test Jerez, Quartararo : « Pas nécessaire de prendre des risques »



Les conditions de piste du dernier jour du test de Jerez ont empêché Fabio Quartararo de travailler. Il s’est contenté de quelques tours pour jauger le nouveau moteur.

Descendu en 1’37.8 lundi, lors de la première journée du test des essais de Jerez, Fabio Quartararo n’a pas pu faire aussi bien ce mardi (1’37.9). La faute aux gouttes de pluie, arrivées « juste au moment où j’allais commencer à travailler. Donc sur le sec j’ai pu faire seulement un tour, qui n’a pas été mon meilleur. Ce n’était pas le meilleur jour pour essayer ».

Comme beaucoup d’autres pilotes, le Français a préféré jouer la carte de la prudence. Il n’a bouclé que 26 tours. « Ces conditions sont plus dangereuses que s’il avait plus plu. La piste n’était pas assez mouillée, à certains endroits si et à d’autres non, donc ce n’était pas nécessaire de prendre des risques et chuter bêtement. Nous avons simplement essayé le moteur dans ces conditions et c’était bien, donc je suis très content de ça. »

À Jerez, Fabio Quartararo avait sous ses carénages Petronas le moteur de la Yamaha 2020. Une première qui demande plus de roulage, alors que lundi, il se disait pas autant à l’aise que sur la version 2019. Maverick Viñales et Valentino Rossi espèrent que la marque japonaise va apporter de nouvelles améliorations. « Nous devons encore travailler sur la puissance parce que c’est différent d’avec le moteur précédent », explique le Niçois.

« Comme je l’ai dit lundi, la base n’est pas mauvaise. Nous devons faire plus de tours avec le nouveau moteur, c’était le plan du jour. » Partie remise aux prochains essais hivernaux, donc. Ils se dérouleront à Sepang, en Malaisie, du 7 au 9 février 2020.

MotoGP : les stats de la saison 2019 !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de