Test Jerez, Rossi : « J’ai besoin de plus »



Même bilan qu’au test de Valence pour Valentino Rossi à Jerez : il souligne des améliorations sur la nouvelle Yamaha, mais elles ne sont pas suffisantes.

La pluie a paralysé une partie de la deuxième journée du test MotoGP de Jerez, le dernier de l’année 2019. « C’est dommage parce que nous avions des comparaisons importantes au programme », regrette Valentino Rossi. Il n’a pu faire qu’une dizaine de tours sur le sec, avant que l’asphalte de la piste andalouse ne soit trempé.

L’Italien a toutefois eu le temps d’améliorer son meilleur temps personnel (1’38.352), même si les chronos des deux sessions sont finalement peu significatifs. « J’ai eu de meilleures sensations. Lundi je n’étais pas contenté, j’avais travaillé sur les réglages dans réussir à être rapide, alors qu’aujourd’hui j’étais mieux après seulement 3 tours. Je me sentais compétitif. »

Comme à Valence, focus était mis sur le nouveau moteur de la Yamaha. Et comme à Valence, c’est avec un ‘bien mais doit mieux faire’ que Valentino Rossi quitte Jerez : « Le bilan est plutôt positif, nous nous sommes améliorés à certains endroits mais des problèmes subsistent. Il reste encore beaucoup de travail à faire.

Nous sommes sur la bonne voie, mais la différence par rapport aux meilleurs est toujours très grande. Si nous rendons 10 km/h à Jerez, alors l’écart sur les lignes droites plus longues posera problème. Le moteur a été amélioré mais j’ai besoin de plus, et j’espère que des améliorations seront apportées à Sepang. »

Le fait que son coéquipier Maverick Viñales s’en tire à nouveau avec le meilleur temps est une bonne nouvelle, « car cela signifie que la moto va bien. Mais nous devons continuer à travailler ». Il souligne que voir l’Espagnol devant lors des tests n’est pas inédit, et que cela ne signifie pas qu’ils (les pilotes Yamaha) ne rencontreront pas des soucis en course.

À Jerez, Valentino Rossi était accompagné de son nouveau chef-mécano, David Munoz, pour la deuxième fois. Il qualifie ses premiers pas dans le box Yamaha de positifs. « Maintenant, tout ce dont nous avons besoin, c’est de temps pour mieux nous comprendre et apprendre à connaître la moto. »

Quant à la concurrence, le Docteur juge que « pratiquement une douzaine de pilotes peuvent gagner l’an prochain ».

Lucchinelli : « Ça aurait été mieux que Rossi se retire avant »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

6
Poster un Commentaire

6 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] alors que Maverick Viñales et Valentino Rossi espèrent que la marque japonaise va apporter de nouvelles améliorations. « Nous devons encore travailler sur la puissance parce que c’est différent d’avec le […]

[…] comme son coéquipier Valentino Rossi, Maverick Viñales ne se montre pas satisfait du prototype 2020 de la M1. Le principal problème, […]

[…] mais j’ai besoin de plus, et j’espère que des améliorations seront apportées à Sepang », lâchait Valentino Rossi à Jerez. « Nous devons travailler plus dur », confirmait son coéquipier […]

[…] Test Jerez, Rossi : « J’ai besoin de plus » […]

[…] 2021, Yamaha a déjà du travail pour cette campagne 2020. La M1 doit faire des progrès – Valentino Rossi demande un meilleur moteur –, et un contact serait établi pour un retour de Jorge Lorenzo chez le constructeur japonais, […]

[…] Aux dernières nouvelles, à savoir après les essais hivernaux de Jerez, Yamaha doit encore fournir beaucoup de travail pour le […]