Test Sepang (J2) : Crutchlow pas à l’aise sur la Honda



Des améliorations sur le moteur mais un gros manque de feeling avec le train-avant : tel est le bilan de Cal Crutchlow après la deuxième journée du test MotoGP de Sepang.

Ce samedi, Cal Crutchlow est le seul pilote à ne pas avoir amélioré son temps de la veille, sur le circuit de Sepang. Chronométré en 1’59.234 vendredi, il n’a pu faire mieux que 1’59.247 à l’issue des 64 tours bouclés ce jour. Bien que la quête de la pole ne soit pas sa priorité, c’est révélateur de certaines difficultés rencontrées sur sa Honda RC213V.

« Le moteur semble un peu meilleur mais nous devons améliorer les sensations des pilotes », explique-t-il. En particulier celles avec l’avant. « Pour l’instant, mon feeling avec le train avant est peut-être même pire que l’an dernier, ce qui n’est pas très positif. » 

Les soucis du Britannique se situent dans les virages. Ils sont liés aux caractéristiques de la moto, mais aussi aux pneumatiques. « Nous ne prenons pas les virages comme nous le devrions pour être compétitifs. Nous ne pouvons pas ‘traverser’ le virage, nous le prenons trop en V. Ça toujours été le style de Honda, mais avec les pneus Michelin, pour l’instant nous ne pouvons pas le faire. Il faut plus de vitesse de passage et cette moto ne nous le permet pas. »

Cal Crutchlow a du mal à entrer dans les virages et suivre ses trajectoires. Il se sent obligé de piloter à la ‘stop and go’. « Je ne peux pas faire tourner la moto, comme si je devais aller très lentement dans le virage jusqu’à m’arrêter, tourner et repartir, au lieu de pouvoir prendre des trajectoires plus ouvertes comme nous en avons besoin. »

Le Britannique veut retrouver les sensations que lui donnait l’avant de la Honda de 2018, mais avec le moteur de 2018. Pour y parvenir, Honda est en train de se retrousser les manches, et Cal Crutchlow rend hommage à l’ensemble de son staff. « Nous devons continuer à travailler, à essayer de trouver des choses. Nous avons procédé à de grosses modifications sur la moto pendant la journée et la nuit, la nuit dernière nous avons fait quelques modifications pour l’améliorer. Mon team et Honda ont fait du bon boulot parce qu’ils ont bossé chaque nuit jusqu’à minuit ou deux heures du matin, pour essayer de construire quelque chose qui pourrait fonctionner. »

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Test Sepang (J2) : Quartararo au top avec la M1 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de