Test Sepang : Lorenzo aurait aimé tester la M1 2020



Jorge Lorenzo a pu boucler 45 tours dimanche, lors du dernier jour du test de Sepang. De quoi lui permettre de jauger quelques « points faibles » de la Yamaha, même s’il regrette de ne pas avoir pu piloter la version 2020 de la M1. Il a roulé en 1’59.697 mais estime que sans l’arrivée de la pluie, il aurait pu faire bien mieux.

Une bonne journée : « J’ai été plus rapide que’au shakedown. J’étais plus détendu et plus confiant sur la moto. Ce fut donc une bonne journée, la seule chose négative étant que je n’ai finalement pas pu tester la nouvelle moto. La pluie est arrivée à 40 minutes de la fin de la séance, alors qu’on avait préparé des pneus spéciaux pour tenter un time attack qui aurait pu me faire descendre en 1’58.9/1’59.0. Mais ce n’était pas important. L’important était de comprendre sur quoi nous devons nous concentrer pour améliorer la moto. »

Son feeling : « C’est une bonne le sensation. La moto n’a pas tellement changé, elle est toujours très compétitive, très facile à piloter, surtout si on a un style fluide. Durant ces deux jours, j’ai vu deux ou trois points faibles sur lesquels on a besoin de travailler pour l’avenir. (Lesquels ?) Les bons points qu’ont les autres, on ne les a pas. Vous pouvez imaginer de quoi il s’agit ! Mais on a aussi beaucoup de points forts que l’on a gardés du passé, et c’est une bonne chose. »

La condition physique : « Je vais bien, le dos va très bien, je n’ai pas de douleur sur la moto. D’un point de vue musculaire je vais bien, peut-être qu’il faut que je fasse un peu plus de cardio car j’en ai un peu manqué ce mois-ci. Mais la Yamaha n’est pas une moto très physique et cela aide. »

Seulement le modèle 2019 : « Malheureusement, pour certaines raisons, Yamaha a décidé de ne pas me faire essayer la nouvelle moto en fin d’après-midi. Ils y ont pensé et puis finalement ils ont décidé de ne pas me laisser la tester. On n’a pas eu le temps, ou suffisamment de pièces pour qu’il y ait une nouvelle moto pour moi. Cela aurait été intéressant d’avoir une troisième ou quatrième opinion au sujet des bons points et des points faibles de la nouvelle moto. »

Le prochain test : « Il faut que l’on en parle avec Yamaha mais on sait déjà plus ou moins quand et où. Je pense que mon deuxième test sera dans un mois, un mois et demi. »

Une wild-card : « Il faut encore qu’on en parle calmement et qu’on voit quelles sont toutes les options. C’est une situation complexe, mais pour le moment je suis un peu loin des plus rapides. J’aimerais être un peu plus proche pour comprendre si faire une wild-card vaut le coup et si je peux finir la course dans une bonne position, sinon c’est un peu inutile. »

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Test Sepang : Lorenzo aurait aimé tester la M1 2020 […]

[…] circuit malaisien en disant ne pas savoir de quoi serait fait son programme des prochains mois. Il espérait seulement pouvoir tester la version 2020 de la M1, ce qui n’a pu être fait à Sepang – […]

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store