Test Sepang, Marquez (J1) : « J’ai mal, je m’attendais à mieux »



Le retour de Marc Marquez sur sa Honda ne s’est pas passé comme il l’espérait. L’épaule de l’Espagnol, opérée fin novembre, le fait souffrir.

Quarante-deux jours après l’intervention chirurgicale subie à l’épaule droite, Marc Marquez a repris le guidon de la RC213V à Sepang, pour la première journée du test de pré-saison 2020. Il a pu boucler 37 tours et établir un meilleur temps en 1’59.676, à 7 dixièmes de Fabio Quartararo (chronos ici).

Plus que le chrono, le champion du monde voulait tester sa condition physique. Il s’était annoncé à 60-70 % de ses moyens, et confirme avoir souffert ce vendredi. « Je m’attendais à mieux. Lors de mon premier run j’ai eu beaucoup de mal, mais j’étais encore froid, j’avais de l’énergie et j’ai plus ou moins pu faire de bons tours. Mais quand je me suis arrêté au box, j’ai vu que l’énergie diminuait. »

Le pilote Honda a eu mal physiquement et, en conséquence, n’a pas eu de bonnes sensations sur la moto. « Je m’attendais à des difficultés au freinage, que j’ai du mal à maintenir ma position. C’est arrivé. Mais je pensais que sur le reste du circuit, j’irais plus ou moins bien, et l’un des endroits qui me coûtait le plus était la ligne droite. Je ne pouvais pas bien coller mon coude. Dans les virages à droite aussi, j’étais mal à l’aise. La position du corps n’était pas la mienne. J’avais du mal à poser le coude, ce qui est l’une des choses vitales de mon style de pilotage. »

« Pas possible de chercher la limite »

Comme l’an dernier, où il se remettait d’une opération a l’épaule gauche, Marc Marquez aborde ces essais de Sepang dans un état d’esprit différent des autres pilotes. Il espère que rouler, rouler et rouler, va lui permettre d’accélérer sa récupération, de faire bouger les muscles qui ont besoin de l’être. « À voir s’ils s’activent petit à petit. »

En dépit de ces difficultés physiques, l’Espagnol estime avoir « un rythme, des temps acceptables pour continuer à faire évoluer la moto ». Ce jeudi, les éléments testés concernaient surtout le moteur. « Demain nous entrerons un peu plus dans les détails, si le corps le permet. Là le plan était de faire 30-35 tours. Demain, si ça va bien, j’essaierai d’aller à 45. Et le dernier jour, j’essaierai de survivre. À voir où nous arrivons, mais j’en suis capable, ou du moins je me sens prêt à essayer des choses. C’est important pour commencer à chercher des bases, même si logiquement, je ne peux pas faire des chronos à la limite. »

Test Sepang, J1 – Chronos :
1. Fabio Quartararo (Yamaha) – 1’58.945 _ 52 tours
2. Franco Morbidelli (Yamaha) – 1’58.996 (+0.051) 62 tours
3. Alex Rins (Suzuki) – 1’59.195 (+0.250) 56 tours
4. Cal Crutchlow (Honda) – 1’59.234 (+0.289) 39 tours
5. Jack Miller (Ducati) – 1’59.236 (+0.291) 47 tours
6. Maverick Viñales (Yamaha) – 1’59.367 (+0.422) 49 tours
7. Aleix Espargaro (Aprilia) – 1’59.427 (+0.482) 43 tours
8. Pol Espargaro (KTM) – 1’59.536 (+0.591) 48 tours
9. Joan Mir (Suzuki) – 1’59.568 (+0.623) 51 tours
10. Valentino Rossi (Yamaha) – 1’59.569 (+0.624) 48 tours
11. Andrea Dovizioso (Ducati) – 1’59.666 (+0.721) 35 tours
12. Marc Marquez (Honda) – 1’59.676 (+0.731) 37 tours
13. Alex Marquez (Honda) – 1’59.918 (+0.973) 38 tours
14. Danilo Petrucci (Ducati) – 1’59.939 (+0.994) 42 tours
15. Dani Pedrosa (KTM) – 2’00.017 (+1.072) 45 tours
16. Miguel Oliveira (KTM) – 2’00.131 (+1.186) 49 tours
17. Francesco Bagnaia (Ducati) – 2’00.136 (+1.191) 53 tours
18. Sylvain Guintoli (Suzuki) – 2’00.371 (+1.426) 48 tours
19. Johann Zarco (Ducati) – 2’00.464 (+1.519) 54 tours
20. Iker Lecuona (KTM) – 2’00.511 (+1.566) 44 tours
21. Brad Binder (KTM) – 2’00.519 (+1.574) 58 tours
22. Tito Rabat (Ducati) – 2’00.750 (+1.805) 54 tours
23. Takaaki Nakagami (Honda) – 2’00.815 (+1.870) 31 tours
24. Katsuyuki Nakasuga (Yamaha) – 2’01.080 (+2.135) 50 tours
25. Kohta Nozane (Yamaha) – 2’01.744 (+2.799) 22 tours
26. Lorenzo Savadori (Aprilia) – 2’03.150 (+4.205) 31 tours

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Test Sepang (J1) : Quartararo et Morbidelli dominent

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] de l’épaule fin novembre et encore en phase de récupération, Marc Marquez est arrivé diminué à Sepang, où sa condition physique était pire que ce qu’il pensait. Capable d’effectuer 37 […]

[…] de l’épaule fin novembre et encore en phase de récupération, Marc Marquez est arrivé diminué à Sepang, où sa condition physique était pire que ce qu’il pensait. Capable d’effectuer 37 tours […]

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store