Thaïlande : Kallio a fini sur une chute



Mika Kallio espérait marquer ses premiers points de l’année à Buriram. Son Grand Prix s’est achevé par une chute au 4e tour.

Appelé par KTM pour remplacer Johann Zarco sur la dernière partie de la saison 2019, Mika Kallio a « besoin d’expérience ». Le Finlandais l’avait expliqué après son Grand Prix d’Aragon, terminé 17e : il doit reprendre le rythme des courses, lui qui n’avait plus disputé d’épreuve depuis juin 2018.

Alors qu’il nous avait habitué à mettre la KTM dans les points, parfois même dans le top-10, Mika Kallio n’y arrive pour l’instant pas. En Thaïlande il s’est qualifié 21e sur 22, avec un chrono plus lent de 2,130 secondes par rapport à la pole position. Mais en course, tout semblait allait mieux.

Cela avait en tout cas bien commencé : le Finlandais a pris un départ canon (16e au premier tour) et semblait pouvoir se maintenir à cette position. « Il semble que le dimanche, quand le réservoir est plein, cela m’aide un peu avec le niveau de grip », observe-t-il. Mais au 4e tour, il a chuté et a dû abanndonner.

« Malheureusement, ce n’est jamais bien de finir le week-end de cette manière, se désole-t-il. Que puis-je dire ? Nous avions l’ambition de marquer quelques points et j’étais satisfait avec les sensations lors des premiers tours. J’ai pu passer quelques pilotes et remonter à la 16e place, mais la chute est arrivée si tôt dans la course. »

Place maintenant au Grand Prix du Japon, où il a déjà brillé par le passé (une victoire en 125cc et 250cc, un podium en Moto2). « L’objectif est de progresser. Motegi a toujours été assez bien pour moi, car le tracé correspond bien à mon pilotage », conclut-il sur une note d’espoir.

Réussir les prochaines courses pourrait décider du futur de Mika Kallio. En effet, KTM a fait savoir que ce remplacement de Johann Zarco pouvait mener Mika Kallio à un contrat de pilote pour l’ensemble de la saison 2020. Détails ci-dessous :

KTM : Les prochains GP décideront du sort de Kallio

Classement MotoGP après Buriram (15/19) : 1. Marquez 325, 2. Dovizioso 215 (-110), 3. Rins 167 (-158), 4. Viñales 163 (-162), 5. Petrucci 162 (-163), 6. Rossi 145 (-180), 7. Quartararo 143 (-182), 8. Jack Miller 119 (-206), 9. Crutchlow 102 (-223), 10. Morbidelli 90 (-235)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Le pilote d’essai maison en difficulté et au tapis. A part espargaro dont la bouse est construite par lui et pour lui personne n’y arrive. Même pedrosa ne veut pas aller se ridiculiser en piste. Il roule caché et honteux de cet étron germanique. Comme le reste audi vag notamment. Ah la deutch qualitat! (Autrichien c’est kif kif)