Thaïlande, Moto2 : Arbolino vainqueur après drapeau rouge



Les conditions météo exécrables du Grand Prix de Thaïlande n’ont pas permis aux pilotes de terminer la course. Passé en tête juste avant la sortie du drapeau rouge, Tony Arbolino l’emporte devant Filip Salac et Aron Canet. Augusto Fernandez conserve la tête du championnat devant Ai Ogura, alors que la moitié des points ont été distribués.

« Ce qui pourrait tout changer en Thaïlande… », titrions-nous samedi soir, à quelques heures des courses de Buriram. Le sujet : la météo, délicate à prédire dans cette région du monde à cette période de l’année, et la possibilité de chausser des pneus pluie ce dimanche après des essais disputés sur le sec. Les pilotes Moto2 ont fait les frais des caprices du ciel, avec l’arrivée d’averses sur le circuit de Buriram alors qu’ils étaient sur la grille.

Nouvelle procédure, pneumatiques changés, conditions inédites et course raccourcie à 16 tours : en quelques minutes, les cartes du Grand Prix de Thaïlande sont complètement rebattues. Somkiat Chantra n’en a cure et imprime le rythme après être parti depuis la pole, mais le héros local se précipite trop et chute après quelques minutes de course. Il laisse les Espagnols Alonso Lopez et Aron Canet se disputer la victoire.

Les deux hommes dominent, mais voient derrière eux le Tchèque Filip Salac se rapprocher, à la faveur de conditions particulièrement délicates. Tony Arbolino en profite aussi pour revenir, effacer ses adversaires et prendre les commandes à 9 tours du drapeau à damiers. L’Italien a encore une vingtaine de minutes à tenir, mais un drapeau rouge, sorti en raison de la pluie qui redouble, met fin à son effort.

Rentrés aux stands, les pilotes doivent repartir car les 2/3 de la course n’ont pas été bouclés. Après une première tentative avortée, ils retournent en piste à 14h20 heure locale, mais de nouvelles averses entraînent un nouveau drapeau rouge. Le dernier, qui met fin au Grand Prix de Thaïlande, car la course ne peut être éternellement décalée : les pilotes MotoGP, censés partir à 14h, ont priorité en raison du dispositif télévisé international mis en place pour la catégorie reine.

Tony Arbolino s’impose donc pour la deuxième fois de sa carrière en Moto2, la première devant le rookie Filip Salac qui n’était jamais monté sur le podium. Une semaine après sa chute à Motegi alors qu’il était en tête, Aron Canet remonte sur la boîte en terminant troisième. Jake Dixon et Alonso Lopez complètent le top-5.

Sixième, Ai Ogura finit juste devant le leader du championnat, Augusto Fernandez. La moitié des points sont attribués car la course n’a pas été effectuée dans son intégralité, ce qui fait revenir le Japonais à 1,5 point de l’Espagnol. Toujours troisième du mondial, Aron Canet revient à 53,5 points de son compatriote.

Qualifié 23ème, le Belge Barry Baltus a profité du changement de conditions pour renverser la vapeur et tirer son épingle du jeu en course. Il termine 12ème, finissant dans les points pour la cinquième fois de suite.

GP de Thaïlande à Buriram – Course Moto2 :

Championnat Moto2 (16 courses/20) : 1. Augusto Fernandez 238,5 pts, 2. Ai Ogura 237 (-1,5), 3. Aron Canet 185 (-53,5), 4. Celestino Vietti 165 (-73,5), 5. Tony Arbolino 150,5 (-88)… Classement complet à venir

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Les secrets du calendrier MotoGP 2023

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires