Thaïlande, MotoGP : Oliveira gagne, le cas Bagnaia/Zarco fait débat



Miguel Oliveira a décroché ce dimanche ce qui sera peut-être sa dernière victoire avec KTM à Buriram. Vainqueur sous la pluie, il s’impose devant Jack Miller et Francesco Bagnaia. Johann Zarco était plus rapide, mais sa remontée s’est arrêtée derrière l’Italien, pilote Ducati le mieux placé dans la course au titre. Une situation qui suscite de nombreuses réactions. Le leader du championnat, Fabio Quartararo, termine 17ème et n’a plus que 2 points d’avance sur Francesco Bagnaia.

Miguel Oliveira est bien le roi de la pluie cette saison. Vainqueur sur le mouillé en Indonésie, en mars dernier, le Portugais a décroché ce dimanche son deuxième succès dans ces conditions, cette fois en Thaïlande. Il met fin à la série de six victoires de suite de Ducati, qui verrouille cependant les positions 2 à 4 avec Jack Miller, Francesco Bagnaia et Johann Zarco.

La course :

« Ce qui pourrait tout changer en Thaïlande », titrions-nous -à la veille de la course de Buriram. Les prévisions météo, toujours incertaines ici en cette période de l’année, n’écartaient pas la possibilité d’une course sur le mouillé, après des essais entièrement disputés sur le sec. Et c’est ce qui est arrivé.

Les averses commencent à tomber à 13h15 heure locale, sur la grille de départ de la course Moto2, et jouent avec les nerfs des pilotes. Le départ de la course MotoGP, initialement prévu à 15h, est retardé. Les feux passent finalement au vert plus tard, en dépit de plaintes de certains pilotes qui se plaignent des conditions de piste. Parmi eux : le leader du championnat, Fabio Quartararo.

Quatrième sur la grille, le Français est le grand perdant de ce départ, car il se retrouve 17ème après s’être fait gêner par Jack Miller puis Alex Marquez dans le peloton. Son rival pour le titre, Francesco Bagnaia, s’est lui très bien élancé et se retrouve deuxième derrière Marco Bezzecchi, auteur du holeshot. Jack Miller, Jorge Martin, Marc Marquez et Luca Marini suivent derrière.

Sorti large au premier virage, Marco Bezzecchi doit rendre une position en raison du temps gagné à ce moment-là. Il cède les commandes à Jack Miller, en train de remonter comme un boulet de canon dans des conditions qu’il apprécie. Quelques dizaines de mètres plus loin, Luca Marini est le premier à partir à la faute, ce qui met fin à sa série de quatre Grands Prix terminés dans le top-7.

Habile sur le mouillé, comme il l’a prouvé plus tôt en gagnant à Mandalika, Miguel Oliveira s’invite à la fête en tête. Le pilote KTM fait la jonction avec Jack Miller, et les deux hommes creusent un petit écart sur Francesco Bagnaia, troisième. L’Italien subit la pression de Marc Marquez, tandis que Marco Bezzecchi dégringole au classement après un départ canon. C’est aussi le cas de Fabio Quartararo, impuissant face à Maverick Viñales, Pol Espargaro ou encore Cal Crutchlow. Trop optimiste sur un dépassement effectué sur Brad Binder dans les premiers tours, Aleix Espargaro reçoit une pénalité Long Lap pour avoir touché et fait écarter le Sud-Africain. Cela le fait reculer au 15ème rang.

Après une première tentative avortée, Miguel Oliveira trouve l’ouverture sur Jack Miller à l’entrée du 15ème tour, et résiste à la contre-attaque de l’Australien. Pressé par Marc Marquez revenu dans sa roue, Francesco Bagnaia augmente la cadence et revient à 1,5 seconde de son coéquipier. Mais pour tous ces hommes, le danger vient de derrière et s’appelle Johann Zarco.

Le Cannois est dans un autre rythme et reprend entre 0,5 et une seconde aux hommes qui le précèdent. Il lui reste assez de tours pour remonter et gagner, si les choses tournent bien pour lui. Marc Marquez est rapidement effacé, mais la charge de Johann Zarco s’arrête alors qu’il est dans la roue de Francesco Bagnaia. Aucune attaque ne sera tentée sur le chef de file de Ducati.

On repense alors aux déclarations du pilote Pramac, qui disait que les membres de Ducati étaient libres de gagner, mais qu’il valait mieux rester derrière Pecco s’il s’agissait d’une position plus éloignée dans le peloton, afin de lui permettre de marquer plus de points au championnat. Est-ce ce qu’il s’est passé à Buriram ? La question n’a pas encore été posée à l’heure où sont écrites ces lignes, mais elle agite les discussions dans le paddock.

Solide face à la pression de Jack Miller, Miguel Oliveira décroche ce qui sera peut-être sa dernière victoire avec KTM devant l’Australien, sur le podium pour la quatrième fois en six courses. Francesco Bagnaia termine troisième et marque des points très importants dans sa quête du titre. Johann Zarco finit derrière l’Italien, enregistrant son meilleur résultat depuis son podium au Sachsenring, le 19 juin. Marc Marquez complète le top-5.

En délicatesse dans les premiers tours, Enea Bastianini sauve finalement une sixième place positive devant Maverick Viñales, remonté septième après avoir débuté en queue de peloton. Alex Marquez (8ème) profite des conditions pour retrouver le top-10, avec derrière lui son compatriote Jorge Martin (9ème) et le Sud-Africain Brad Binder (10ème), pas aussi compétitif qu’attendu sur le mouillé.

Onzième, Aleix Espargaro a fait ce qu’il a pu dans un week-end où il n’a jamais été dans le coup. Il termine cependant devant le leader du championnat, Fabio Quartararo, qui perd gros en finissant 17ème. Le Niçois n’a plus que 2 points d’avance sur Francesco Bagnaia et 20 sur Aleix Espargaro. Il en reste encore 75 à prendre, les 25 prochains à Phillip Island, en Australie, le 16 octobre.

GP de Thaïlande à Buriram – Course MotoGP :

Championnat MotoGP après Buriram (17 courses/20) : 1. Fabio Quartararo 219 pts, 2. Francesco Bagnaia 217 (-2), 3. Aleix Espargaro 199 (-20), 4. Enea Bastianini 180 (-39), 5. Jack Miller 179 (-40)… Classement complet ici

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Les secrets du calendrier MotoGP 2023

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Thaïlande, MotoGP : Oliveira gagne, le cas Bagnaia/Zarco fait débat […]

Anthony
1 mois il y a

C’est injuste j’ai parié sur la victoire de zarco pour les 6 derniers tours ! On est à la limite de la triche je pers mon pari alors qu’il avait une chance de gagner ça devrait être interdit ce qu’il s’est passé.

Dégouté du moto gp

FABIEN
1 mois il y a

ZARCO !!! COLLABO ??? IL AVAIT LE CHOIX ENTRE FRANCAIS CHAMPION DU MONDE ET ITALIEN CHAMPION DU MONDE !!!

Jac
1 mois il y a
Répondre à  FABIEN

C’est Ducati qui le nourri point barre

Paulo
1 mois il y a

tout à fait d’accord une honte il avait la vitesse pour gagner mais derrière Pecco stop j’en ai vu des pilotes (j’ai 67 ans) Bill Ivy, Santiago Herrero, Jarno Saarinen,tous morts en course si ils voyaient ce qui se passe maintenant! sortir dans le vert punition doubler dangereusement? un long-lap consignes d’écurie( pourtant ils le nient) on est pas en F1 mais on y arrive

Tata Viviane
1 mois il y a
Répondre à  Paulo

Complétement d’accord. De l’électronique, des écuries de 8 motos et des consignes d’équipe. Cela s’appelle du corporate sport. Des usines qui ont besoin de publicité et des organisteurs de spectacle qui ont besoin d’argent. Le MotoGP est l’ombre de lui-même. Sans compter l’absolue ignorance du changement global. Motarde pour toujours mais conne, le moins possible !

Toto
1 mois il y a
Répondre à  Paulo

Tout à fait d’accord, j’ai 61 ans et je n’ai jamais vus cela en moto, 8motos d’une même marque c’est beaucoup trop, cela fausse tout, l’année prochaine sera la première année depuis 50ans où je ne suivrai plus les motos…, pas près à payer pour un tel spectacle…

Ludo
1 mois il y a
Répondre à  Paulo

Concernant Zarco et les consignes, ce n’est pas la première fois qu’un pilote n’attaque pas un candidat au titre, surtout sur une piste mouillé où il y quand même un risque de finir au tas et ce en fin de saison. Ducati n’a pas nié les consignes, Zarco et Miller n’ont trop rien dit jusqu’alors, Bastianini à dit non, Bezzecchi à dit qu’il n’attaquerait pas, et jusqu’ici personne en avait fait tout un foin. Pour les anciens pilotes, ils verraient des motos qui roulent a 100km/h de plus que ce qu’ils connaissaient, avec des moteurs qui ne serrent plus, qui… Lire la suite »

[…] Thaïlande, MotoGP : Oliveira gagne, le cas Bagnaia/Zarco fait débat […]

Riko
1 mois il y a

Belle course de Johann Zarco qui doit laisser filer au 1er virage chahuter par la Bestia. Sinon il avait plutôt fait un bon départ. Je pense que c’est pour ça qu’il en veut à Bastianini, en conférence de presse, il lui fait perdre beaucoup de position ce qui l’empêchera d’aller se battre pour la victoire.

Ludo
1 mois il y a

C’est marrant, personne n’a critiqué Pol Espargaro quand il décidé de ne pas attaquer Fabio la dernière course. C’est marrant le nombre de personne absolument sûr que Zarco aurais gagné sinon, il avait un meilleur rythme c’est sûr, mais doubler 4 pilotes en 3 tours sur un piste séchante c’est une autre paire de manche.

Juju
1 mois il y a
Répondre à  Ludo

Pardon, mais Pol et Fabio sont pas de la même écurie, ni de la même marque. Zarco aurait pu gagner en reprenant une demi seconde par tour aux hommes de tête, ça qu’il s’est passé, c’est que Ducati à été voir Pramac et ils leur ont dis de calmer le jeu avec Zarco, je trouve ça inadmissible

Dernière modification le 1 mois il y a par Juju
Ludo
1 mois il y a
Répondre à  Juju

Il fallais encore qu’il double Miller et Olivera, et à ce moment de la course, ça veut dire doubler un pilote qui est sur la seule trajectoire seche en passant par le mouillé ou en espérant une erreur de celui-ci. Par contre je n’ai vu passer l’info comme quoi Ducati a été voir Pramac, j’ai bien vu Paulo Ciabatti aller chez Pramac après la course, mais je n’ai pas vu que Ducati avait voir Pramac pour calmer Zarco, pouvez-vous me dire où vous avez-vu cette info ça m’interresse ?

TwentyCent
1 mois il y a

Je suis tres déçu par le comportement de Zarco, j etais un admirateur la c est terminé ! Refuser de doubler Bagnaia pour lui Laisser 2 points de plus (sans etre en tete du championnat du monde de toute facon ) et ainsi ne pas faire un podium c est une honte absolue, un manque d ethique pour un competiteur de moto GP ! Je ne comprends pas que le comité de course n applique pas des sanctions a Zarco et Pramac … donc on sait maintenant que Quartaro se fera tasser par une Ducati a chaque depart de grand… Lire la suite »

[…] Thaïlande, MotoGP : Oliveira gagne, le cas Bagnaia/Zarco fait débat […]