Tombé à 200 km/h, Lorenzo a « des douleurs partout »



Une poignée d’heures après sa chute en course, Jorge Lorenzo est à nouveau tombé à Barcelone, lors du test post-GP. Cette fois, c’est allé beaucoup plus vite.

Jorge Lorenzo a chuté au virage numéro 9, à près de 200 km/h. « J’ai perdu l’avant à très grande vitesse. J’ai été éjecté de la moto », explique-t-il. Un crash visuellement impressionnant : « Dans certaines portions de ce circuit, le hors-piste n’est pas suffisant, donc j’ai tapé dans les protections gonflables. La moto est passée par-dessus les barrières. »

Au moment de se relever, le pilote Honda reconnaît avoir « eu peur parce que j’ai ressenti beaucoup de douleur dans le dos. J’aurais pu me faire très mal ». Il n’a finalement rien de cassé, même si les sensations ne sont pas bonnes. « Je ressens de la douleur partout. Je me suis fait mal au coude et au pied droit. »

Alors qu’il avait réussi à trouver un certain équilibre et éviter les chutes ces dernières années, Jorge Lorenzo est déjà allé plusieurs fois au tapis cette saison. Mais « il n’y a pas à s’inquiéter, rassure-t-il. Je manque simplement d’expérience sur la Honda. L’avant est le point critique de la moto, et il arrive de chuter ».

Le HRC à son service

De retour à son box, le Majorquin a même pu continuer les tests et boucler un total de 65 tours, alors que sa chute est arrivée dans son 13e. « Mais je souffrais et je roulais une seconde plus lent qu’avant. » D’où le fait que son meilleur temps a été réalisé dans sa 7e boucle, le faisant terminer à la dix-septième place (classement ici).

Jorge Lorenzo répète être surpris par « la rapidité de Honda à apporter les nouveautés demandées ». Il l’avait déjà dit en début de saison, et reconnaît la bonne volonté du HRC, qui lui a financé son voyage au Japon (lire ici). De son côté, le géant Honda met les moyens pour lui (lire ici).

Quant au travail réalisé, l’Espagnol continue d’essayer d’améliorer l’ergonomie et d’autres petits détails. « Dans l’ensemble, la moto actuelle est meilleure que celle de l’an dernier, mais comme les soucis concernent les virages, c’est problématique », détaille-t-il. Il réfléchit au prototype 2020, sur lequel il travaille pour « faire une moto sans point faible ».

Barcelone : Lorenzo (out) fait son Mea Culpa

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
lindo

pas de commentaire sur jorgééééééééééé??!!

Lucas

Un petit commentaire quand même.
Il a un gros melon.
Et ca commencé a s envoyer des piques entre lui et Marquez.
La petite guerre commence

[…] des solutions ». Au lendemain de celui de Catalogne, il a surmonté une chute à plus de 200 km/h (lire ici) et bouclé un total de 65 tours. L’un de ses objectifs : travailler sur la Honda version […]

[…] l’Espagnol, qui dit travailler sur la version 2020 pour la rendre « sans point faible » (lire ici). Et de ces paroles, Alberto Puig en est fatigué. Lisez plutôt […]

[…] s’accumulent, et il était déjà tombé très vite au dernier test post-GP de Catalogne (lire ici). Enfin, cela tombe mal pour des questions de calendrier : les essais du Grand Prix […]