Tony Arbolino : « La saison est encore longue »



Après sa victoire au Mugello, Tony Arbolino doit-il être inclus dans les candidats au titre ? Pas si vite, répond le pilote transalpin.

Le 42e Grand Prix de Tony Arbolino fut le bon : celui de sa première victoire, en Itlalie. Arrivé en Moto3 début 2017, l’Italien est allé de progrès en progrès : 2 points marqués en 2017, 57 en 2018. Il a déjà fait presque mieux en 2019, puisqu’il compte 51 unités après six courses.

Un total qui lui permet d’occuper la 6e place du championnat, grâce notamment à un autre podium obtenu en Argentine (3e). Le pilote Snipers a la vitesse… mais a-t-il la régularité ? Sans sa chute au Mans et ses contre-performances au Qatar (17e) et à Jerez (16e), il serait bien plus proche des leaders.

« Au championnat nous ne sommes pas si mal, commente-t-il sur motogp.com. Nous sommes sixième à 32 points. Nous ne sommes pas si loin, même si je reconnais que je m’attendais à un peu mieux… Si seulement j’avais terminé dans les points au Mans et à Jerez ! »

À 32 points d’Aron Canet, il est décidé à « ne pas se relâcher et penser course après course. Je ne veux pas trop songer au championnat, car la saison est encore longue. J’espère juste un peu plus de constance pour pouvoir me battre plus régulièrement pour la victoire ». Ce qui sera la clé pour jouer quelque chose au classement général.

Prochaine étape : la Catalogne. Il n’a jamais marqué de point à Montmelo, après avoir terminé 24e en 2017 et être tombé l’an dernier. Mais « il n’y a pas si longtemps, nous y avons fait deux journées d’essais privés qui ont été ultra positives, commente-t-il. Nous avons mis la main sur de bons réglages, ce qui est de bon augure pour la course ». À suivre ce week-end, donc.

Arbolino brille… aidé par Lorenzo !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de