Tony Arbolino : Objectif titre ?



Quatrième du dernier mondial Moto3, Tony Arbolino fait partie des candidats au titre. « Nous travaillerons en pensant course par course plutôt qu’au championnat », avise-t-il cependant.

Les trois premiers du championnat Moto3 de 2019, Lorenzo Dalla Porta, Aron Canet et Marcos Ramirez, sont partis en Moto2. Classé quatrième, Tony Arbolino devient donc logiquement, sur le papier, l’un des favoris pour la conquête de la couronne mondiale en 2020.

De fait, l’Italien était déjà parmi les challengers l’année dernière. Vainqueur de deux courses et montés sur sept podiums, il était troisième à 30 points du leader après le Grand Prix de Saint-Marin. Mais il a manqué sa fin de saison, notamment à cause de problèmes physiques qu’il essaie de résoudre. « J’avais souvent de grosses douleurs aux bras, explique-t-il sur MotoGP.com. Je ne sais toujours pas d’où ça venait vraiment. J’essaie de détendre mes bras autant que possible avec des massages, mais j’espère que ça ne se reproduira plus. »

Le titre : c’est l’objectif que tout le monde lui prête, y compris son manager. Mais Tony Arbolino est plus mesuré : « Je n’aime pas ce genre de propos, ne serait-ce parce qu’en Moto3, il y a toujours des surprises. Avec mon équipe technique, nous travaillerons en pensant course par course, plutôt qu’au championnat. KTM a fait de grosses avancées donc nous devrons rester concentrés. »

S’il veut jouer la couronne mondiale, le pilote VNE Snipers devra faire preuve de plus de régularité et ne pas répéter ses erreurs de 2019 – six résultats blancs, dont quatre abandons. Il se dit prêt physiquement comme psychologiquement. En cas de réussite, la suite logique serait un transfert en Moto2. « Je me souviens avoir dit à Carlo que je ferai le saut quand vraiment je me sentirai préparé. C’est pour cette raison que j’ai choisi de rester une saison de plus dans la même catégorie, avec le même team. »

Tony Arbolino étant l’ami de Jorge Lorenzo, la question de savoir s’il sera un jour à ses côtés était inévitable. Et l’Italien ne dirait pas non. « La prochaine fois je lui dirais sur le ton de la rigolade, mais je ne veux pas interférer dans ce genre de décisions. Bien sûr, ça serait un rêve. Quand il s’agit de travailler, Jorge est une machine. Il m’a énormément fait évoluer. Il m’a fait partager sa passion et tout le dévouement qu’il met dans son travail. Oui, il serait le coach idéal pour moi. »

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Kornfeil annonce la fin de sa carrière

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] session de deux journées est attribuée à Tony Arbolino, qui fait indubitablement partie des favoris au titre de champion du monde. L’Italien, quatrième du championnat en 2019, serait le seul homme sous […]