Toprak Razgatlioglu met fin à l’ère Jonathan Rea



Deuxième de la première manche de Mandalika, Toprak Razgatlioglu est sacré champion du monde Superbike 2021. La série de six titres consécutifs de Jonathan Rea, la plus longue de l’histoire, prend fin.

Toprak Razgatlioglu était arrivé en Indonésie avec pour objectif de « marquer l’histoire » en devenant le premier Turc sacré champion du monde Superbike. Son mentor, Kenan Sofuoglu, l’avait fait en catégorie Supersport, mais il restait encore à réussir sur les plus grosses cylindrées de la série WorldSBK.

Auteur d’une saison remarquable, il a abordé la finale asiatique avec 30 points d’avance sur Jonathan Rea, invaincu depuis 2015. Il en restait 62 à prendre, mais la reprogrammation du week-end de Mandalika, à cause des conditions météo, a conduit à l’annulation de la course Superpole, et fait baisser ce chiffre à 50 points, 25 par course.

Une deuxième place en première manche suffisait au pilote Yamaha pour décrocher le titre, mais c’est bien avec l’envie de gagner qu’il a pris le départ, sur une piste légèrement mouillée par quelques nuages récalcitrants. Les premiers kilomètres ont été haletants, consacrant un énième duel au sommet entre Toprak Razgatlioglu et Jonathan Rea. Duel auquel ont tenté de se mêler deux Ducati Panigale, l’officielle de Scott Redding et la satellite d’Axel Bassani.

Tout a failli basculer à 8 tours de l’arrivée, quand Toprak Razgatlioglu a glissé et écarté dans l’avant-dernier virage. Proche de chuter, il a dû céder le leadership à Scott Redding, suivi comme son ombre par Jonathan Rea. Mais ce-dernier était plus fort, et lui a repris les commandes à 6 tours du drapeau à damiers. Sauf qu’en le doublant, Jonathan Rea a aussi gêné son adversaire, dont le rythme n’a ensuite pas tenu. Du pain béni pour Toprak Razgatlioglu, lancé à sa poursuite pour aller chercher la deuxième place.

Finir second lui était suffisant pour verrouiller le titre, et c’est ce que le Turc a fait. Revenu comme un boulet de canon sur Scott Redding, il l’a effacé, réalisé un nouveau record du tour en course dans l’avant-dernier tour, pour finalement franchir l’arrivée deuxième, 6 dixièmes derrière Jonathan Rea.

Le Britannique gagne la course, mais Toprak Razgatlioglu est sacré champion du monde Superbike. Les premiers lauriers d’un Turc à ce niveau, et les premiers de Yamaha depuis Ben Spies, en 2009. L’équipe Pata Yamaha with Brixx WorldSBK est elle sacrée championne du monde par équipes. Reste désormais à la firme japonaise à valider la couronne des constructeurs en deuxième manche, à 15h heure locale – 8h à Paris.

WorldSBK Mandalika – 1ère manche Superbike :

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Toprak Razgatlioglu met fin à l’ère Jonathan Rea […]

[…] Toprak Razgatlioglu met fin à l’ère Jonathan Rea […]