Trieb (KTM) : « Rendre une moto facile à piloter est très important »



Si la 6e place de Pol Espargaro en France a redonné le sourire au clan KTM, l’un des concepteurs du moteur de la RC16, Kurt Trieb, reste calme. Et sera satisfait quand plusieurs machines oranges seront aux avant-postes.

Kurt Trieb, papa du V4 équipant les KTM, n’exulte pas. Car son objectif n’est pas de voir un pilote KTM briller, mais tous. « En MotoGP, la performance technique est très importante mais rendre une moto très facile à piloter l’est tout autant. C’est un défi permanent. Notre objectif est d’avoir une moto que chaque pilote puisse s’approprier. Cela nécessite du temps, de l’expérience et un énorme travail. Il n’existe pas de solution simple à ce problème. La situation actuelle ne me convient pas ».

Cela rappelle l’histoire vécue par Ducati ces dernières années. Alors que la Desmosedici ne semblait convenir qu’à Casey Stoner, pilotes et ingénieurs ont progressivement transformé la machine, jusqu’à la rendre plus simple pour tous. Andrea Dovizioso, Andrea Iannone, Jorge Lorenzo… ont alors pu briller avec.

Pol Espargaro : « Un cap franchi grâce aux avancées technologiques »

La suite est racontée par le concepteur du moteur KTM :

« La puissance d’un moteur doit pouvoir rester contrôlable. Des choses peuvent changer sur la base du moteur, comme les cylindres qui peuvent être réglés différemment selon les besoins, pour faire en sorte que le moteur ne monte pas trop vite dans les tours et qu’il reste sous pression, qu’il accélère progressivement. »

Il y a beaucoup de travail à effectuer en essais après avoir fait tout ça. On peut aussi travailler sur le frein moteur, qui joue sur la propulsion. Tellement de choses sur lesquelles il faut poursuivre nos efforts pour que nous nous améliorons encore. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de