Un podium qatari dont Crutchlow n’osait rêver



Souffrant de grosses blessures, Cal Crutchlow s’est posé la question de la suite à donner á sa carrière cet hiver. Il est finalement sur le podium dès le premier GP de la saison 2019.

« J’ai eu de graves blessures, mais jamais rien comparé à ça. Il y a eu des moments où je croyais sincèrement que je ne ferais plus jamais de moto. Mais j’ai toujours eu la volonté de continuer. Dans mon esprit, je voulais rester compétitif et rouler à nouveau en MotoGP. Je n’ai jamais abandonné. » Ainsi parlait Cal Crutchlow cet hiver.

Gravement blessé à la cheville en 2018, le Britannique a cru qu’il ne roulerait plus jamais. Quelques mois après son accident, le voilà sur le podium du Grand Prix du Qatar, à seulement 320 millièmes du vainqueur. « C’est comme un rêve, car cet hiver nous ne savions pas si j’allais pouvoir revenir en MotoGP », a-t-il rappelé à l’arrivée.

Crutchlow a passé toute la course avec les leaders. Tout n’a pourtant pas été rose : en manque de roulage, il n’avait pas le rythme aux essais. Il a manqué ses essais libres et a dû passer par la séance de repêchage, pour finalement se qualifier 6e. « Si après le warm-up vous m’aviez demandé si j’allais être sur le podium, j’aurais rigolé ! »

Le pilote Honda a donné la réplique à Alex Rins et l’a finalement vaincu. Il s’agit du premier podium de sa carrière à Losail, où son meilleur résultat était une 4e place. On se rappelle alors que cet hiver, Lucio Cecchinello faisait de son poulain l’un des candidats au titre en 2020. On en est évidemment très loin. Mais derrière, un raisonnement juste : Cecchinello n’a jamais douté de Crutchlow. Et ce GP du Qatar a prouvé qu’il avait eu raison.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store