Une deuxième équipe Suzuki ? Toujours d’actualité



Quatre Suzuki pourraient bientôt être sur la grille de départ MotoGP. « Nous avions l’idée de faire ça pour 2022 et c’est toujours sur la table. » (Davide Brivio)

De retour en MotoGP depuis 2015, Suzuki se rapproche chaque année des sommets de la catégorie reine. Les progrès faits par la Suzuki GSX-RR, comme les résultats obtenus par Alex Rins et Joan Mir, témoignent de cette ascension. Pour 2020, le premier cité est considéré comme candidat à des victoires en GP – il en a gagné deux en 2019 –, tandis que le second pourrait surprendre en se mêlant à la lutte pour le top-5, voire même le podium.

Ces deux dernières années, l’idée que Suzuki dispose d’une deuxième équipe en MotoGP a régulièrement été évoquée. La structure officielle (Team Suzuki Ecstar) serait ainsi épaulée par une autre, satellite, comme c’est déjà le cas pour Yamaha, Honda, Ducati et KTM. « Pour après 2021, cela reste une option que nous étudions », disait Shinichi Sahara, manager du projet Suzuki MotoGP, en septembre 2019.

Depuis, la crise du coronavirus est passée par là. Mais les ambitions des membres du clan Suzuki sont toujours les mêmes. C’est en tout cas ce qu’a expliqué le team-manager du Team Suzuki Ecstar, Davide Brivio, lors d’une conférence de presse virtuelle. Les contrats d’Alex Rins et de Joan Mir pour 2021-2022 étant bouclés, ils vont désormais pouvoir penser à autre chose. Et notamment à cette idée d’équipe satellite, dès 2022.

« Nous avions l’idée de faire ça pour 2022 et c’est toujours sur la table, confirme-t-il. Pour le moment nous nous sommes concentrés sur les discussions pour les accords avec les pilotes, mais maintenant je pense que nous allons laisser les hauts dirigeants se concentrer sur des affaires plus importantes de l’entreprise. Et ensuite dans quelques semaines ou peut-être mois, nous essaierons d’avoir à nouveau cette discussion et voir quelle est la situation, quelles sont les intentions. »

« Pour nous c’est toujours ouvert et un projet sur lequel nous travaillons toujours. C’est quelque chose que notre département de course veut toujours faire mais, bien sûr, nous devons avoir l’accord des supérieurs. C’est difficile à dire maintenant, nous devons attendre et voir. Nous allons cependant continuer à y travailler. »

Alex Rins : « Plus de podiums en 2020 »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] une équipe satellite. Par exemple Suzuki, qui a toujours en projet l’ouverture d’une deuxième équipe en MotoGP. Jusqu’à présent, Gresini a travaillé avec Honda (1997-1998 ; 2002-2014) et […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store