Une équipe expulsée pour infraction aux règles d’hygiène



L’équipe italienne 2R Racing Team a été exclue du championnat du monde Supersport 300, pour ne pas avoir respecté le règlement relatif aux mesures de sécurité à suivre par rapport à l’épidémie de coronavirus.

Le retour des championnats du monde MotoGP et Superbike se sont accompagnés de nouvelles règles sanitaires, d’hygiène et de sécurité. Celles-ci ont été instaurées par les organisateurs en accord avec les autorités locales. Sans elles, pas d’organisation des compétitions. Les protocoles doivent être suivis de manière très stricte, et l’équipe 2R Racing Team est la première à en faire les frais.

La formation italienne a en effet été expulsée de la totalité du championnat du monde Supersport 300 après avoir enfreint les règles, en marge du week-end de Jerez de la Frontera. La faute en question concerne un repas organisé le jeudi soir, repas auquel d’autres équipes ont été conviées à venir participer. Le nouveau règlement l’interdit – seules les équipes d’usine ont la permission d’organiser ce type de rassemblement, expliquent nos confrères de Motosan. En plus de cela, certains membres ne portaient pas de masques.

Il n’y aura donc pas de saison 2020 pour les Kawasaki du 2R Racing Team, qui devaient être pilotées par l’Espagnol Victor Rodriguez et l’Italien Alessandro Zanca. Les expulsions ne concernent que l’équipe, ce qui signifie que ces pilotes pourront reprendre la compétition s’ils trouvent un autre team.

WSBK Jerez : horaires/programme du dimanche

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Antonellini, chef de l’équipe expulsée du championnat du monde Supersport 300 pour avoir enfreint les nouvelles normes d’hygiène […]