« Une motivation cachée » derrière le retour de Lorenzo (Jarvis)



Lin Jarvis, patron de Yamaha Racing, a fait un grand point sur la situation de Jorge Lorenzo à Speedweek. Il explique ne pas savoir s’il pourra refaire des tests cette année, ni s’il sera toujours pilote d’essai en 2021. D’après lui, le retour du Majorquin chez Yamaha devait lui permettre de jauger son niveau afin, pourquoi pas, d’envisager une saison complète en MotoGP. Synthèse.

Tests stoppés par l’épidémie : « C’est frustrant, il n’y a pas d’autre manière de décrire le déroulement de l’année de Jorge. L’épidémie a apporté avec elle de nombreuses choses frustrantes, et nos plans avec Lorenzo ont été gravement affectés. Jorge a roulé deux jours à Sepang, ce qui ne fut en réalité qu’un échauffement pour lui. Il n’a pas fait beaucoup pour nous. C’était principalement pour l’habituer à la moto et le mettre à jour. Ensuite il aurait dû tester au Japon et sur des pistes européennes. Tout était bien planifié a dû être annulé. »

Pas certain de rouler en 2020 : « Nous avons prévu un test à Misano vers la mi-saison, mais jusqu’à présent nous ne savons pas s’il aura lieu. Et même s’il a lieu, ce sera très difficile pour nous de participer avec Jorge, parce que notre équipe d’essai est principalement formée d’ingénieurs japonais, et pour l’instant, ils n’ont pas la permission de voyager en Europe. C’est très frustrant. Et l’interdiction de faire des courses comme wild-card signifie que nous n’aurons pas l’occasion de voir Jorge en course cette année. C’est dommage. Nous avions des attentes très élevées avec ce nouveau projet, mais pour le moment nous ne pouvons pas continuer. »

« Ce serait facile de mettre en piste une moto ici. Nous pouvons compter sur certains de nos mécaniciens européens pour amener une moto à Jorge à Misano, mais si nous allons simplement au circuit, sans un programme significatif derrière, sans objectifs spécifiques, sans nouvelles pièces à essayer, sans les ingénieurs responsables de l’équipe d’essai, cela n’a pas de sens. C’est inutile. Cela ne serait bénéfique qu’à Jorge, il pourrait piloter quatre ou cinq heures dans la journée. Mais s’il ne peut rien nous apporter parce que nous n’avons pas de matériel nouveau, qu’est-ce que cela nous apporte ? »

Retour à la compétition : « Jorge voulait faire des tests et une course cette année, mais je crois qu’il avait une motivation cachée. Il voulait aussi savoir si c’était encore assez intéressant pour revenir en compétition. Je crois qu’il avait un grand intérêt à découvrir s’il était encore assez rapide, à l’aise et compétitif, s’il pouvait récupérer sa confiance d’avant avec la Yamaha. Mais chez nous, les quatre places en MotoGP seront occupées quand Valentino décidera de continuer et signer chez Petronas. Comme j’espère que Franco Morbidelli continuera avec nous là-bas, Yamaha, probablement, n’aura pas de place pour Jorge. Jorge devrait parler avec un rival s’il veut faire une saison complète. Il y a des marques comme Ducati qui n’ont pas encore complété leur effectif. Jusqu’à présent seul un contrat y a été signé. »

Sa place en 2021 : « C’est la question aujourd’hui. Les essais avec Jorge n’ont pas encore commencé. Si nous passons un nouveau contrat, il doit être intéressant pour toutes les parties. Pour le moment je peux juste dire : nous attendons de voir combien de jours de roulage nous pourrons faire cette année. Ensuite nous déciderons ensemble avec Jorge si nous continuerons à collaborer ou pas. Nous avons un contrat d’un an. Si les deux parties sont contentes et d’accord pour continuer, nous en parlerons. »

Le retour de Lorenzo toujours au centre de l’attention

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] difficiles entre Andrea Dovizioso et le Ducati Team ; le patron de Yamaha Motor Racing qui voit « une motivation cachée » derrière le nouveau rôle de pilote d’essai de Jorge Lorenzo, et qui lui conseille de se […]