« Une moto facile, j’ai profité comme un enfant » : Raul Fernandez à la descente de la KTM RC16



Raul Fernandez a passé un mercredi qu’il n’oubliera jamais à Misano, avec ses premiers kilomètres effectués en MotoGP. Et ses chronos forcent déjà le respect pour une première. 

En septembre 2020, Raul Fernandez bouclait le Grand Prix de Saint-Marin sans avoir franchi l’arrivée de la course Moto3. Un an plus tard, il s’est imposée Moto2, maintenant la pression sur Remy Gardner dans la lutte pour le titre. Et trois jours après ce succès, il a vécu ce qu’il décrit comme une journée inoubliable : sa première en MotoGP.

L’Espagnol a passé une partie de son mercredi au guidon de la KTM RC16 du team Tech3, restée à Misano pour le test IRTA. Raul Fernandez a bouclé 51 tours, avec un meilleur temps de 1’33.988 loin d’être ridicule ; cela l’a positionné à 2,4 secondes de la référence du jour, établie par Aleix Espargaro.

« Ce fut pour moi une journée incroyable que je n’oublierai jamais », décrivait-il au moment de retirer le casque. Et ses sensations ne ressemblent (déjà) pas à celles d’un débutant : « La moto est incroyable. Au début je pensais que ce seraient beaucoup de nouvelles choses d’un coup, comme les freins en carbone, mais j’ai trouvé la moto facile et j’ai profité comme un enfant. »

« Tout m’a impressionné, poursuit-il. La puissance est incroyable. Quand tu penses que la Moto2 a une bonne puissance, tu essaies la MotoGP et dis ‘wow, cette moto c’est une blague’. Mardi j’ai parlé avec Dani Pedrosa, il m’a donné quelques détails pour ne pas chuter et tout. J’ai pu beaucoup progresser grâce à Dani. C’était aussi génial d’être avec Brad et Miguel, parce qu’ils ont beaucoup d’expérience avec cette moto, et c’est génial de parler avec eux. » 

Pressé de commencer le travail pour 2022, Raul Fernandez doit avant cela finir une campagne 2021 dont il est l’un des principaux protagonistes. Vainqueur de six courses cette saison, il compte 34 points de retard sur Remy Gardner, alors que 100 restent à prendre.

Qui peut encore être champion après Misano

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] “An easy bike, I enjoyed it like a child”: Raul Fernandez on the descent of the KTM RC16 […]