« Une pression incroyable » a fait craquer Nakagami



Bref leader de la course d’Aragon 2, Takaaki Nakagami a tout perdu en chutant à l’entrée du virage 4. Une erreur qu’il attribue à « la pression » qu’il avait sur les épaules, lui qui n’avait encore jamais mené en MotoGP.

Essais libres sous contrôle (2e), pole position le samedi, warm-up maîtrisé : Takaaki Nakagami avait toutes les cartes en main pour jouer la victoire au Grand Prix de Teruel, dimanche. Tout, sauf l’expérience de se retrouver dans une telle situation en MotoGP. Et ce manque l’a mené à sa perte, avec une chute malheureuse dès le cinquième virage de la course.

Parti en pole pour la première fois de sa carrière dans la catégorie, le Japonais n’a pas été fébrile au moment d’aborder le premier gauche du circuit, dont il est sorti en tête. Mais il a perdu le contrôle quelques mètres plus loin, en tentant de défendre sa place de leader face à Franco Morbidelli. Entré trop à l’intérieur dans le virage 4, il s’est ensuite écarté de la trajectoire idéale à l’approche du virage 5. Trop de vitesse plus un freinage trop brusque, et l’avant de sa Honda lui a échappé. « C’est tellement dommage qu’une erreur nous coûte aussi cher. Je n’arrive pas à croire que j’ai fait cette erreur, je suis tellement déçu », se désolait-il à l’arrivée, quelques heures après l’accident.

Honnête et lucide, Takaaki Nakagami a alors reconnu avoir été débordé par ses émotions et la pression de mener une course MotoGP, chose qui ne lui était jamais arrivé. Il raconte :

« Être en pole position était un sentiment incroyable, mais d’un autre côté c’était aussi une pression incroyable. Avant le départ mon rythme cardiaque était peut-être proche de 200 ! C’est la première fois que je sentais cette pression incroyable venant de l’extérieur, ma première fois en pole et la première fois que je menais une course, et je n’ai pas pu gérer. C’est pourquoi j’ai fait cette erreur stupide. »

« Je savais que Franco était derrière donc j’ai dû fermer la porte dès les virages 1, 2, 3 et aussi 4 pour garder ma position. Au virage 4 j’étais légèrement à l’intérieur, puis un peu à l’extérieur au freinage du virage 5. C’était une erreur facile, et de là je ne pouvais pas bien contrôler. Mon freinage était trop brusque, j’ai bloqué l’avant et chuté. »

« C’était une erreur tellement stupide. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça et je peux seulement dire que j’allais trop vite et je ne pouvais pas contrôler la vitesse, ni la pression des freins. Je n’avais pas le contrôle. Je n’ai jamais eu ce feeling aux essais, mais j’étais peut-être trop nerveux en course, ou je ne pouvais pas contrôler mes sentiments. »

De retour au box, Takaaki Nakagami a été félicité et réconforté par son team-manager, Lucio Cecchinello, le staff de l’équipe LCR Honda et les membres du HRC. Il espère tirer les leçons de cette faute pour en sortir grandi et ne pas répéter la même erreur lorsque l’occasion de gagner se représentera :

« Si j’apprends de cette erreur, alors je crois que nous avons un beau futur. Mais si je fais à nouveau la même erreur, ce sera un désastre ! Nous devons comprendre cette expérience, et le plus important pour l’avenir est (de savoir) comment on gère cette pression. Là je ne pouvais pas la contrôler, mais si dans le futur je peux la contrôler, je pense que nous serons en mesure de gagner beaucoup de courses. »

Ce résultat blanc est le premier de sa saison, lui qui avait jusqu’alors terminé toutes les courses dans le top-10. Le Japonais se retrouve à 45 points du leader du championnat, Joan Mir. Les chances de titre qui lui restaient se sont (sans doute) envolées. Sa motivation de gagner, elle, est intacte.

Résultats de la course ici. Championnat MotoGP après Aragon 2 : 1. Mir 137 pts, 2. Quartararo 123 (-14), 3. Viñales 118 (-19), 4. Morbidelli 112 (-25), 5. Dovizioso 109 (-28), 6. Rins 105 (-32), 7. Nakagami 92 (-45), 8. Espargaro 90 (-47), 9. Miller 82 (-55), 10. Oliveira 79 (-58)… Classement complet ici

Nakagami prolonge chez Honda

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Japonais est parti à la faute dès le cinquième virage du Grand Prix de Teruel, craquant sous la « pression incroyable » de sa première pole et de ses chances de victoire. Le Japonais a été imité quelques tours plus […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store