Une saison 2020 sans public ? Pas sûr



La plupart des circuits du championnat espèrent accueillir des spectateurs en 2020. « Toutes les dates, événements et l’éventuelle présence de spectateurs sont soumis à l’évolution de l’épidémie et l’approbation des autorités et gouvernements respectifs », a précisé le promoteur du championnat.

L’épidémie de coronavirus a reconfiguré la saison 2020 de MotoGP. Après avoir vu les Grands Prix être annulés les uns après les autres, les pilotes ont désormais un cap fixé : le week-end du 19 juillet, date à laquelle ils seront en piste à Jerez de la Frontera.

À situation exceptionnelle, conditions exceptionnelles. La Dorna a mis en place un protocole sanitaire strict afin de réduire le paddock au strict minimum, et l’isoler du mieux que possible du reste du monde. Le public ne sera pas autorisé aux abords du circuit, pas plus que les journalistes. Mais cela ne veut pas pour autant dire que l’on se dirige vers une saison à huis clos.

La chose semble entendue pour les Grands Prix d’Espagne (19 juillet) et d’Andalousie (26 juillet) : aucun spectateur à Jerez de la Frontera. Mais les organisateurs d’autres événements espèrent toujours accueillir du public. Le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, l’envisage, à condition que les autorisations aient été données par les autorités locales. « Pour le moment, nous ne pensons pas à rouler avec du public. Plus tard on verra, selon comment les choses évoluent. »

En clair : si le gouvernement du pays visité dit oui, alors du public pourra être accepté. Il est évidemment difficile d’imaginer 100 000 personnes chaque week-end, mais on peut par exemple penser à une organisation respectant des distances de sécurité, avec l’ouverture de certaines sections dans les tribunes ou la mise en place d’espaces appropriés. Tout reste à inventer.

Dans l’ordre, après Jerez (19-26 juillet) vient Brno (9 août). Les billets pour le Grand Prix de République-Tchèque sont toujours en vente. Ceux de Spielberg (16-23 août), en Autriche, sont eux « temporairement suspendus », mais les organisateurs laissent une porte ouverte : « Le championnat du monde de vitesse moto 2020 ne peut pas avoir lieu devant l’affluence qui était prévue au Red Bull Ring. S’il y aura des spectateurs ou pas, et combien, dépend des règles qui seront en vigueur au moment des deux courses en août. »

À Misano (13-20 septembre) aussi, on se prépare à des Grands Prix à huis clos, « mais avec l’espoir que les conditions puissent être crées pour que les tribunes du Misano World Circuit accueillent au moins quelques spectateurs ». Celui de Catalogne (27 septembre) semble lui préparé à une manche avec des tribunes vides.

Pour le Grand Prix de France, le communiqué du promoteur indique que « cet événement sera peut-être organisé à huis clos. À ce jour, les règles gouvernementales en place ne permettent pas d’envisager une épreuve conviviale, festive, avec de nombreuses animations et une libre circulation du public dans l’enceinte du circuit. Mais n’excluons pas l’hypothèse d’envisager la présence de public : dans le cas où les conditions évoluent positivement et si les services de l’Etat autorisent les rassemblements sans contrainte majeure d’ici le mois d’octobre, comme pour d’autres grands événements sportifs (Tour de France, 24 Heures du Mans auto, Roland Garros, championnat de France de football, …) concernés par les mêmes contraintes et positionnés avant le SHARK Helmets Grand Prix de France ».

Un optimisme moins élevé du côté du Motorland Aragon (18-25 octobre), où on a peu communiqué sur le sujet. Les billets ne sont plus à l’achat, même si la billetterie parle de tickets « prochainement disponibles ». À voir, donc. Il n’est pas non plus exclu que la fin de la campagne européenne, à Valence (8-15 novembre), se fasse avec du public dans les tribunes. Avec, toujours, les mêmes conditions : « Selon l’évolution de l’épidémie et en prenant toujours en compte la décision des autorités sanitaires, les Grands Prix d’Europe et de la Communauté valencienne pourraient être disputés avec du public dans les gradins. »

Calendrier 2020 (publié le 11 juin) :
8 mars : Losail – Grand Prix du Qatar Uniquement Moto2-Moto3
19 juillet : Jerez – Grand Prix d’Espagne
26 juillet : Jerez – Grand Prix d’Andalousie
9 août : Brno – Grand Prix de République-Tchèque
16 août : Spielberg – Grand Prix d’Autriche
23 août : Spielberg – Grand Prix de Styrie
13 septembre : Misano – Grand Prix de Saint-Marin
20 septembre : Misano – Grand Prix d’Émilie-Romagne
27 septembre : Barcelone – Grand Prix de Catalogne
11 octobre : Le Mans – Grand Prix de France
18 octobre : Aragon – Grand Prix d’Aragon
25 octobre : Aragon – Grand Prix de Teruel
8 novembre : Valence – Grand Prix d’Europe
15 novembre : Valence – Grand Prix de la Communauté valencienne

À définir :
Austin – Grand Prix des Amériques
Termas de Río Hondo – Grand Prix d’Argentine
Buriram – Grand Prix de Thaïlande
Sepang – Grand Prix de Malaisie

Voici le nouveau calendrier MotoGP 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] respectifs », a fait savoir la Dorna. Plusieurs organisateurs espèrent ainsi pouvoir recevoir des spectateurs. C’est notamment le cas de ceux du Grand Prix de […]

[…] Une saison 2020 sans public ? Pas sûr […]

[…] Une saison 2020 sans public ? Pas sûr […]

[…] sera le Grand Prix de France, sur le circuit Bugatti du Mans, du 9 au 11 octobre. Les organisateurs souhaitent recevoir des spectateurs, mais sont soumis aux décisions des autorités gouvernementales. Les […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store