Valence 2 : Espargaro « impressionné » d’enchaîner les podiums



Troisième du Grand Prix de la Communauté valencienne, Pol Espargaro est monté sur son cinquième podium en l’espace de neuf courses. 2020 est la meilleure saison de sa carrière, et il peut encore espérer la finir dans le top-5 du championnat.

Pol Espargaro ne gagnera peut-être pas avec KTM – il lui reste encore une opportunité pour le faire à Portimao, dimanche prochain –, mais il partira chez Honda avec une belle collection de trophées de troisième. Après avoir obtenu ce résultat à Spielberg 2, Misano 2, Le Mans et Valence 1, le Catalan a refait de même dimanche, pour la deuxième épreuve consécutive au circuit Ricardo Tormo.

Qualifié 5e, il s’est immédiatement mis dans le jus et emparé de la troisième place de la course, pour ne plus la lâcher. Takaaki Nakagami a bien tenté de la lui subtiliser, mais le Japonais a chuté lors de son dépassement, à 9 tours de l’arrivée. Incapable de rejoindre les leaders, Franco Morbidelli (1er) et Jack Miller (2e), il avait toutefois les ressources pour résister à la remontée d’Alex Rins (4e) et Brad Binder (5e)

Un podium de plus, auquel il ne s’attendait pas forcément et qui ne peut que le combler. « Nakagami était un peu plus rapide, donc je pensais que je devrais terminer 4e et ça aurait quand même été un résultat excellent. Nous espérions un top-5 ce week-end. Et là, je suis monté sur le podium pour la cinquième fois de la saison, en plus de deux poles. Nous récoltons les fruits de nos efforts sur ces dernières courses. C’est impressionnant. Je suis très fier du projet KTM, de ma performance et de toutes les personnes qui en ont fait un succès. »

De fait, Pol Espargaro est le pilote qui compte le plus de podiums cette année après le champion Joan Mir (7 pour le pilote Suzuki, 5 pour lui). Septième du championnat, il n’est plus qu’à 3 points d’Andrea Dovizioso (sixième) et Fabio Quartararo (cinquième). L’équipe Red Bull KTM Factory Racing se hisse elle à la troisième place du classement des équipes.

« C’est incroyable, s’étonne-t-il. Nous ne sommes pas encore conscients de la saison que nous avons fait, de comment nous terminons l’année, avec des qualifications en première et deuxième ligne, des podiums, dans des conditions sèches où tout le monde va a la limite. Nous sommes tous surpris. »

Un mot, enfin, pour son compatriote Joan Mir, sacré champion du monde MotoGP. « Je suis très heureux pour Joan, c’est un bosseur, il est drôle, simple, c’est un gars normal et un super mec. Je suis content pour lui et pour Suzuki qui a très bien travaillé », félicite-t-il.

Championnat MotoGP après Valence 2 : 1. Mir 171 pts, 2. Morbidelli 142 (-29), 3. Rins 138 (-33), 4. Viñales 127 (-44), 5. Quartararo 125 (-46), 6. Dovizioso 125 (-46), 7. Espargaro 122 (-49), 8. Miller 112 (-59), 9. Nakagami 105 (-66), 10. Oliveira 100 (-71)… Classement complet

Espargaro : « Le challenge Honda me rendra plus fort ou me détruira »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store