Valence, Moto3 : Fernandez triomphe, Arenas disqualifié



Un nouveau vainqueur, le leader du championnat disqualifié, quatre candidats au titre hors des points : le Grand Prix d’Europe, remporté par Raul Fernandez, a une fois de plus démontré que cette saison 2020 est dingue. Et le sera jusqu’au bout.

Raul Fernandez ne quittera pas la catégorie Moto3 sans victoire. Attendu en Moto2 avec Red Bull KTM Ajo l’an prochain, l’Espagnol avait souvent roulé devant mais jamais gagné, en dépit de ses 5 poles et nombreuses courses passées dans le top-10. Il a finalement été récompensé de ses efforts ce dimanche, lors d’un Grand Prix d’Europe dont une partie du destin s’est joué dès le deuxième tour.

Auteur du holeshot, Celestino Vietti essaie de prendre le large mais se fait attaquer par Raul Fernandez. L’Italien tente de s’accrocher et perd le contrôle de sa KTM, entraînant avec lui Alonso Lopez qui ne peut l’éviter. Les deux hommes sont au tapis mais il y a une troisième victime : Albert Arenas, dont le système d’échappement a été touché dans l’accrochage. Le leader du championnat doit rentrer aux stands et Ai Ogura, 2e, prend provisoirement les commandes du classement général.

Passé au travers des incidents, Raul Fernandez se retrouve seul en tête avec plus de 2 secondes d’avance. Un scénario inespéré pour le Madrilène, qui peut imprimer son rythme sans être gêné par personne. Se lance à sa poursuite un quatuor composé de Tony Arbolino, Ai Ogura, Sergio Garcia et Darryn Binder, mais les temps sont semblables et l’écart se stabilise autour des 2 secondes.

Un quatuor bientôt rejoint par un revenant, qui n’est autre… qu’Albert Arenas ! Reparti après que son équipe ait réparé sa moto, le pilote Aspar attend le groupe et vient se mêler à la lutte avec eux. Une manière peu fair-play de tenter de déstabiliser son dauphin Ai Ogura, qui provoque du remous dans la pit-lane et la sortie d’un drapeau noir pour l’obliger à s’arrêter là.

À la lutte pour le podium, Tony Arbolino et Ai Ogura sont les grands bénéficiaires de cette situation car ils sont les seuls candidats au tire encore en piste : Albert Arenas (premier) a été disqualifié, tandis que Celestino Vietti (troisième), Jaume Masia (quatrième) et John McPhee (sixième) ont chuté.

Loin de tous ces problèmes, Raul Fernandez enchaîne les tours en tête et gère son avance. Sa 40e tentative est la bonne : le pilote KTM remporte le Grand Prix d’Europe, le premier de sa carrière, pour 7 dixièmes devant son compatriote Sergio Garcia. Ce-dernier, vainqueur ici-même un an plus tôt, a gagné le duel pour la seconde place grâce à un dépassement décisif sur Tony Arbolino (4e) à l’entame du dernier tour. Ai Ogura (3e) s’est aussi défait de l’Italien et le devance de 32 millièmes, enregistrant son premier podium depuis fin septembre.

Loin, très loin derrière – à 13 secondes de Raul Fernandez–, Darryn Binder complète le top-5 en battant sur le fil Carlos Tatay, mais ce-dernier enregistre tout de même le meilleur résultat de sa jeune carrière. Même chose pour les Italiens Stefano Nepa (7e) et Riccardo Rossi (11e), eux aussi bénéficiaires des différents incidents du jour.

Albert Arenas conserve les commandes du championnat mais Ai Ogura revient à 3 petits points, à deux courses du terme de la saison. Les cinq premiers se tiennent en 24 points. Un pronostic ? S’il y a une chose à retenir de ce Grand Prix d’Europe, c’est que tout est encore possible.

Valence (GP d’Europe) – Course Moto3 :

Championnat Moto3 après Valence : 1. Arenas 157 pts, 2. Ogura 154 (-3), 3. Vietti 137 (-20), 4. Arbolino 134 (-23). 5. Masia 133 (-24), 6. McPhee 119 (-38), 7. Fernandez 118 (-39), 8. Binder 101 (-56), 9. Suzuki 83 (-74), 10. Rodrigo 80 (-77)…

2021 : Les champions du CEV arrivent en mondial

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de