Valence, MotoGP (WUP) : Le soleil brille, Mir aussi



Dernière séance d’essai du week-end, le warm-up du Grand Prix d’Europe a été enlevé par Joan Mir, sur un circuit Ricardo Tormo aux trajectoires quasi-entièrement sèches. Les Français Fabio Quartararo et Johann Zarco sont au-delà du top-10.

Le soleil brille sur le circuit Ricardo Tormo de Valence, ce dimanche matin, après deux journées d’essais troublées par les orages. Vu depuis la salle de presse, l’aspect du ciel indique qu’aucun mauvais nuage de viendra perturber les pilotes. Les prévisions météorologiques ne l’annoncent pas non plus, et on devrait donc avoir des courses entièrement disputées sur le sec.

Quelques traces humides subsistaient encore sur la piste pendant le warm-up MotoGP, ce qui a pu empêcher les pilotes d’être totalement relâchés. Les chronos de la séance ont été inférieurs au warm-up de l’an dernier (environ une seconde plus lents), mais plus rapides que ceux de la FP2 de vendredi, disputée sur une piste séchante. La différence avec 2019 peut aussi s’expliquer par le fait que les pilotes n’ont eu aucune session complètement sèche avant ce warm-up.

Ces conditions rendaient le warm-up encore plus important que d’habitude, car cela allait être la seule séance de référence à pouvoir utiliser avant la course. Joan Mir l’avait dit après la qualification et il n’a pas manqué le rendez-vous, en allant chercher le meilleur temps en 1’32.251. Le leader du championnat devance de 41 millièmes Aleix Espargaro, auteur d’un excellent chrono dans la roue de son frère Pol.

Troisième et de retour au rang de meilleur pilote Ducati, Jack Miller (3e) confirme son aisance sur la piste valencienne. Takaaki Nakagami (4e) et Pol Espargaro (5e), qui partiront depuis la première ligne, sont aussi dans le coup, de même qu’Alex Marquez (6e). Ce-dernier, qualifié 14e, a prévenu qu’il « ne fallait pas s’attendre à une remontée » ce dimanche, mais il semble toutefois en avoir les ressources.

Les difficultés de Yamaha continuent de les handicaper, et la première M1 – celle de Franco Morbidelli – n’est que 7e. Prudence, toutefois, car les écarts sont infimes puisque l’Italien n’est qu’à 309 millièmes du meilleur temps, sur une séance où beaucoup de choses étaient à négocier. Classé 13e, Fabio Quartararo est relégué à moins d’une demi-seconde de Joan Mir. Le week-end du Français n’a pas pris une bonne tournure, mais il lui reste la course pour renverser la vapeur.

Excellent sur le mouillé et le séchant, Johann Zarco a plus de mal à être rapide quand c’est sec, comme en témoigne sa 17e place. Il n’est pas le seul pilote Ducati en difficulté, pusiqu’on retrouve non-loin de lui Francesco Bagnaia (14e) et Andrea Dovizioso (16e).

Valence (GP d’Europe) – WUP MotoGP :

Valence – Grille de départ MotoGP :
1. Pol Espargaro
2. Alex Rins
3. Takaaki Nakagami
4. Johann Zarco
5. Joan Mir
6. Aleix Espargaro
7. Jack Miller
8. Miguel Oliveira
9. Franco Morbidelli
10. Brad Binder
11. Fabio Quartararo
12. Andrea Dovizioso
— (Q1)
13. Stefan Bradl
14. Alex Marquez
15. Cal Crutchlow
16. Francesco Bagnaia
17. Valentino Rossi
18. Danilo Petrucci
19. Lorenzo Savadori
20. Tito Rabat
21 (Pit-lane). Maverick Viñales

Pourquoi le destin du GP d’Europe est encore à écrire

Championnat MotoGP avant Valence : 1. Mir 137 pts, 2. Quartararo 123 (-14), 3. Viñales 118 (-19), 4. Morbidelli 112 (-25), 5. Dovizioso 109 (-28), 6. Rins 105 (-32), 7. Nakagami 92 (-45), 8. Espargaro 90 (-47), 9. Miller 82 (-55), 10. Oliveira 79 (-58)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store