Valence paré à recevoir les 2 derniers GP de 2020



Le circuit Ricardo Tormo s’attend à accueillir un double rendez-vous pour la fin du championnat du monde MotoGP 2020. Des courses qui se feraient a priori sans public.

La nouvelle configuration du mondial 2020 de MotoGP devrait bientôt être connue. La Dorna y travaille et prévoit de donner des nouvelles du calendrier d’ici le début du mois de juin. Les informations qui remontent jusqu’à présent indiquent que les destinations seront (toutes ?) européennes, dont une bonne partie – peut-être la moitié – espagnoles.

Un premier double-GP à Jerez de la Frontera, les 19 et 26 juillet, est déjà sur la table. Le circuit de Barcelone-Catalogne est aussi disposé à recevoir une manche, peut-être dès cet été. Le Motorland Aragon en serait aussi, plus ou moins aux dates initialement prévues – septembre –, même si cela reste à confirmer.

À Cheste, le circuit Ricardo Tormo, théâtre du Grand Prix de la Communauté valencienne, est lui déjà sur les rails pour 2020. Le directeur du circuit, Gonzalo Gobert, l’affirme sans détour au micro de la radio Cadena Ser : « S’il y a un mondial, Valence en sera. »

L’événement devrait se dérouler sans public, prévient-il. Dans ce scénario, est prévu à Valence la même chose qu’à Jerez : les spectateurs qui ont déjà des entrées pourront récupérer leur argent, ou conserver leurs billets pour l’édition 2021 du Grand Prix.

Comme à Jerez, Valence se prépare à organiser deux courses en deux semaines. Celles-ci devraient boucler la saison, une tradition depuis 2002. À moins que des courses hors de l’Europe puissent être organisées plus tard, comme à Sepang (Malaisie). Mais Gonzalo Gobert ne s’y attend pas. Les raisons pouvant l’expliquer sont à la fois économiques (la crise du coronavirus est passée par là), logistiques, de timing (la Dorna souhaite éviter d’étendre le championnat trop loin dans l’année) et de faisabilité (il n’est pas sûr que les autorisations soient délivrées).

« Le fait de ne pas finir [le championnat] à Valence ne se passerait que si l’un des circuits du sud-est asiatique le voudrait, aurait un contrat en vigueur et pourrait le faire, explique Gonzalo Gobert. C’est difficile au regard de la situation mondiale, c’est une option lointaine. Tout indique que nous ferions deux courses [à Valence] pour conclure le mondial. »

Un calendrier à 12 GP dont 7 en Espagne (Marca)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store