Valence, Quartararo (14e) : « Très déçu, beaucoup de choses à améliorer »



Tombé au premier tour du Grand Prix d’Europe, Fabio Quartararo a (sans doute) perdu le titre et va essayer de « préserver la deuxième place » du championnat.

Qualifié 11e dans des conditions mouillées qu’il n’apprécie guère, Fabio Quartararo était condamné à remonter en course à Valence, ce dimanche, pour ne pas perdre trop de points dans la course au titre. Son départ a été plutôt bon, et il est sorti des premiers virages 9e, dans la roue d’Aleix Espargaro. Une roue qui lui a finalement été fatale au virage 8, quand le pilote Aprilia est tombé ; surpris, Fabio Quartararo a mis un coup de frein qui l’a aussi emporté. « Une chute similaire à celle de Silverstone 2019 », observe-t-il.

Si ses chances d’obtenir un bon résultat se sont envolées à ce moment-là, Fabio Quartararo est quand même reparti en piste, notamment afin de collecter des informations pour le week-end prochain. Là, c’est un problème avec le système d’aide au départ, lié à sa chute, qui l’a empêché de rouler comme il le souhaitait. Les erreurs et pannes mécaniques de plusieurs autres pilotes lui ont quand même permis de sauver les 2 points de la 14e place.

Ces 2 unités marquées font que Fabio Quartararo reste 2e au championnat, mais l’écart avec Joan Mir passe de 14 à 37 points, alors que 50 restent à distribuer. Ses chances d’être titré sont maintenant extrêmement faibles. « Je suis très déçu, se désole-t-il. Le championnat n’est pas terminé, mais nous sommes maintenant concentrés sur d’autres choses, comme essayer de conserver la deuxième place. » Il y aura gros à défendre notamment parce qu’Alex Rins est revenu à égalité.

En difficulté sur le mouillé comme sur le sec à Valence, Fabio Quartararo estime qu’il aurait perdu des points quoi qu’il advienne, parce qu’il n’avait pas la vitesse pour aller battre les pilotes Suzuki, « qui ont l’air imbattables ». « Même si je n’étais pas tombé, j’avais le rythme pour la 5e, 6e ou 7e place pas mieux. Et ensuite, j’aurais sûrement eu les même problèmes de pneus que Franco (Morbidelli) et j’aurais fini comme lui », commente-t-il. Son coéquipier a terminé 11e.

Les semaines difficiles s’enchaînent pour le numéro 2 mondial, qui n’a plus brillé depuis sa victoire à Barcelone, fin septembre : en délicatesse sous la pluie au Mans (9e), problème de pression avec le pneu avant en Aragon (18e), soucis d’adhérence à Aragon 2 (8e), et maintenant Valence. « C’est très difficile d’accepter les résultats que je fais, d’être aussi irrégulier. Peut-être que les gens pensent que je ne suis pas motivé, mais je suis plus motivé que jamais », assure-t-il cependant.

L’état d’esprit de Fabio Quartararo n’est pas à remettre en question. « Dans ma tête je suis pleinement concentré. Peut-être que certains pensaient que je n’étais pas motivé parce que j’ai perdu beaucoup de points, mais je suis très concentré, insiste-t-il. Nous savons où est le problème, je pense qu’il y a beaucoup de choses à améliorer. Je veux faire de mon mieux, revenir plus fort la semaine prochaine. » Il ne se dit pas non plus atteint par la polémique de la pénalité infligée à Yamaha jeudi, pour les soupapes non-conformes utilisées à Jerez.

Ces « choses à améliorer » concernent donc surtout la Yamaha YZR-M1, dont Valentino Rossi liste les principaux problèmes : la puissance délivrée par le moteur, son agressivité à l’accélération et l’adhérence avec les pneus. Fabio Quartararo se garde de citer des éléments particuliers, mais répète que le modèle 2020 de la M1 ne lui convient pas. « Je n’ai jamais senti que cette moto était la mienne », regrette-t-il. Pour 2021, il travaille sur l’idée de combiner des éléments de sa Yamaha actuelle avec d’autres pièces de sa moto de 2019.

Il a maintenant quelques jours pour mettre de côté sa déception avant de retrouver le circuit Ricardo Tormo, vendredi 13, pour les premiers essais du Grand Prix de la Communauté valencienne. Être champion du monde MotoGP n’est plus d’actualité, mais il faut défendre sa place sur le podium final du championnat. Et les candidats sont encore nombreux : seulement 8 points séparent le Français, deuxième, d’Andrea Dovizioso, sixième.

Cliquez ici pour accéder aux résultats de la course.

Championnat MotoGP après Valence : 1. Mir 162 pts, 2. Quartararo 125 (-37), 3. Rins 125 (-37), 4. Viñales 121 (-41), 5. Morbidelli 117 (-45), 6. Dovizioso 117 (-45), 7. Espargaro 106 (-56), 8. Nakagami 105 (-57), 9. Miller 92 (-70), 10. Oliveira 90 (-72)… Classement complet ici

Valence, Championnat : Mir et Suzuki au plus près des étoiles

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] ne baisse pas les bras. Au lendemain d’un Grand Prix d’Europe au destin malheureux (lire ses commentaires ici), le Français a envoyé un message à ses fans pour leur assurer qu’il allait se battre […]