Valence : Quartararo ne veut pas se laisser déconcentrer par le sujet pénalité



Fabio Quartararo a souffert des conditions météorologiques mixtes à Valence, ce vendredi. Journée difficile mais place dans le top-10 finalement sauvée, alors que l’histoire de la pénalité infligée à Yamaha agite le paddock. 

Excellent au circuit Ricardo Tormo de Valence l’an dernier (pole + podium), Fabio Quartararo espère profiter de son aisance ici pour remettre les pendules à l’heure après ses soucis et contre-performances d’Aragon (18e puis 8e). Mais son entame de week-end ne s’est pas déroulée de la meilleure des manières.

La pluie est venue chambouler ses plans et tremper le bitume en FP1, des conditions qu’il n’apprécie guère. Dernier et agacé, le Français a ensuite réussi à remonter dans le classement en FP2 (9e), où les trajectoires étaient plus sèches. Il n’a pas encore la vitesse escomptée, mais est dans le top-10 directement qualificatif pour la Q2. Cela pourrait être décisif s’il pleut en FP3, samedi matin. D’où une certaine satisfaction en dépit de son manque de feeling.

« Ça a été une journée vraiment compliquée, parce que ce matin j’avais vraiment de mauvaises sensations, explique-t-il. Donc c’est très important de finir dans le top-10, parce que nous savons qu’il pourrait y avoir de la pluie demain. (…) Il semble que nous avons trouvé quelque chose, mais c’est bizarre et je suis un peu frustré car nous sommes à Valence et nous n’avons toujours pas de vitesse sur le mouillé. Nous avons besoin d’avoir plus de contrôle et d’être plus régulier dans ces conditions. »

Le sujet de la pénalité infligée à Yamaha, mais pas directement aux pilotes, circule dans toutes les discussions du paddock. Directement visé puisqu’il roule pour l’équipe Petronas Yamaha, Fabio Quartararo ne s’étend pas dessus, estimant que ce n’est pas entre ses mains – il a en un sens raison, puisque l’erreur vient de la marque japonaise. « Cela concerne plus Yamaha. Je n’ai pas vraiment d’opinion là-dessus, je pense que je dois me concentrer sur d’autres choses, comme mon pilotage. Nous devons être d’accord avec la décision de la FIM, il y a une pénalité et maintenant nous devons aller de l’avant. »

« Je m’en fiche », répond-il quand on lui dit que certains, à l’image de Davide Brivio (Team Suzuki Ecstar), estiment qu’il y aura « une ombre » sur le championnat s’il est remporté par un pilote Yamaha qui n’a pas été sanctionné.

Pas question, non plus, d’incriminer son employeur. « Je suis content (de Yamaha), parce que j’ai gagné trois courses, Franco (Morbidelli) deux et Maverick (Viñales) une. Je ne connais pas la situation chez Yamaha mais je suis content de la moto, je donne mon meilleur. Nous avons beaucoup souffert cette année mais je ne suis pas déçu et je pense que l’année a déjà été fantastique. Peu importe ce qu’il se passera lors des trois prochaines épreuves, je suis vraiment heureux de ça. »

Championnat MotoGP avant Valence : 1. Mir 137 pts, 2. Quartararo 123 (-14), 3. Viñales 118 (-19), 4. Morbidelli 112 (-25), 5. Dovizioso 109 (-28), 6. Rins 105 (-32), 7. Nakagami 92 (-45), 8. Espargaro 90 (-47), 9. Miller 82 (-55), 10. Oliveira 79 (-58)… Classement complet ici

Titre 2020 : Les couverts sont sur la table

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Valence : Quartararo ne veut pas se laisser déconcentrer par le sujet pénalité […]