Valence : Rins finit mal, vivement 2022



Alex Rins a terminé sa saison 2021 dans les graviers du circuit Ricardo Tormo de Valence. Le pilote officiel Suzuki, seulement ZZème du championnat, a déjà les yeux tournés vers le test de Jerez.

Alex Rins fait ses adieux à la saison 2021 d’une triste manière. Sixième sur la grille à Valence, l’Espagnol s’est instantanément projeté vers l’avant, et n’a pas tardé à remonter en troisième position. Il suivait les deux leaders, Jorge Martin et Francesco Bagnaia, avant de chuter au onzième tour. Être à la lutte pour les premières positions, pousser, (trop) pousser, tomber : un scénario qui n’est pas inédit pour lui cette année.

Le pilote officiel Suzuki finit donc sur un résultat blanc, son sixième de l’année, qui le repousse au treizième rang du classement général. Loin, très loin de la troisième place obtenue en 2020. « C’est dommage de finir la saison comme ça. Ce fut une année avec beaucoup de chutes et peu de bons résultats, mais on ferme cette page. Nous savons pourquoi j’ai chuté, j’avais trop d’angle sur la mauvaise trajectoire et j’ai perdu l’avant », a-t-il expliqué.

Pressé de tourner la page, Alex Rins pensait déjà à la Suzuki GSX-RR 2022 au moment de commenter les événements du Grand Prix de Valence. Il l’essaiera les 18 et 19 novembre prochains, au circuit de Jerez-Angel Nieto. « Nous monterons sur la moto de 2022 dans quelques jours à Jerez. La pré-saison débute et nous commencerons à chercher un moto un peu meilleure. (…) J’ai hâte d’être au test de Jerez. Nous n’avons pas de stress pour bien régler la moto. J’ai envie que ça se passe bien. Nous sommes capables d’avoir une moto qui peut gagner. Nous allons tout donner. »

Comme Fabio Quartararo chez Yamaha, il espère que sa nouvelle monture disposera d’un peu plus de puissance pour rivaliser face aux Ducati. « Je demande aux Rois Mages qu’ils aient un peu plus de compassion pour moi (rires). Je demande à ceux de Suzuki un peu plus de moteur et de vitesse en général. Nous avons eu une bonne vitesse cette année, mais en allant avec le couteau entre les dent derrière un pilote, au moindre faux pas, nous avons chuté. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires