Valence, Rossi (J2) : « Faire une bonne dernière course »



Valentino Rossi participera dimanche à son 432e et dernier Grand Prix en tant que pilote MotoGP. Il le fera depuis la 10e position de la grille, l’un de ses meilleurs résultats de l’année.

Sa journée : « Je suis très heureux, car j’ai eu de bonnes sensations avec la moto dès ce matin, et j’ai pu aller directement en Q2. Tout est devenu plus simple, notamment avec les pneus et les réglages. En Q2, j’ai pu faire un bon chrono, et je vais pouvoir commencer ma dernière course dans le top-10, donc je suis très fier et heureux, pour moi ainsi que pour mon équipe. Maintenant, nous devons faire une belle course de demain. »

L’aide apporté par Francesco Bagnaia : « Pecco m’a beaucoup aidé. J’ai utilisé son aspiration en FP3 et en Q2, donc je me dois de le remercier pour ça. Au moment où Pecco est tombé, c’était déjà fini pour moi car le premier tour était celui ou j’ai pu donner le meilleur de moi-même. Dès le deuxième tour, j’étais moins rapide. J’aurais peut-être pu faire mieux, mais ce tour représente mon potentiel. Et j’espère que Pecco pourra se battre pour la victoire en course. »

« Durant la deuxième moitié de la saison, je me suis beaucoup entrainé, je me suis senti en forme, même à Austin où tout le monde a souffert. De plus, hier on a roulé sur un asphalte humide, et quand il faut rouler dans ces conditions avec des slicks, tout ne dépend pas de ton habileté, mais aussi du risque qu’il faut prendre. Et quand on se fait vieux ça devient plus difficile. » 

Ce que lui préparent ses adversaires dimanche : « S’ils font quelque chose, ce sera bien, quoi que ce soit, car ça me fait plaisir que mes adversaires pensent à moi. Ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent, tout me va, et ce sera aussi très émouvant de retourner au box pour la dernière fois et de retrouver mon équipe, mes amis, et les pilotes de la VR46 Riders Academy. »

Plusieurs retraites de sportifs italiens : « Cette année, beaucoup de grands sportifs prennent leur retraite : Tony (Cairoli) mais aussi Raikkonen, qui était un grand pilote de F1, et Federica Pellegrini. C’est un moment triste mais il y a heureusement beaucoup de pilotes italiens forts actuellement en MotoGP. »

Un message pour Danilo Petrucci : « C’était aussi un pilote important. Je suis très curieux de le voir rouler au Dakar, car c’est une compétition très dure où il faut beaucoup de courage, mais Danilo en a beaucoup et il s’en sortira. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gilles cretet
13 jours il y a

Super pour lui de finir à une belle 10 ieme place , mais dommage que Yamaha ne lui a jamais donné le moteur qu’il souhaitait !