Valence : Zarco espère retrouver le bon feeling



Rapide sur le mouillé mais en difficulté sur le séchant, Johann Zarco a conclu la première journée du Grand Prix d’Europe à la 17e place. Il n’est qu’à 3 dixièmes du top-10 mais n’est pour l’instant pas qualifié pour la Q2. De bonnes conditions de roulage samedi matin pourraient lui permettre de passer le cap qu’il recherche.

Bon 4e en FP1 : « J’étais plutôt bien sur le mouillé alors que je n’avais pas de très bonnes sensations. Cela peut être regardé de manière positive, car si les sensations progressent, alors je peux être très compétitif pour un podium ou même, j’espère, une victoire. Mais nous devons davantage ressentir le pneu car la piste est étrange, elle est glissante avec de l’adhérence à certains endroits et à pas trop à d’autres. C’est un peu déstabilisant. »

Décevant 17e en FP2 : « Sur le ‘sec’, il y avait beaucoup de traces humides sur la piste et j’ai vraiment essayé de travailler petit à petit. C’était pas trop mal au début, mais à la fin j’avais trop la peur de toucher ces zones humides et de tomber. C’était très difficile d’aller plus vite avec cette peur de chuter. Pour le moment nous ne pouvons pas trop travailler car nous sommes loin des bons chronos, et si vous êtes loin des bons chronos vous n’êtes plus dans la bonne zone de travail pour la moto. Je suis déçu car ce sera peut-être la seule session sur le sec, donc être dans le top-10 était important (pour le passage en Q2). »

Sur un  fil sur le séchant : « C’est grandement une question de confiance, et dans des conditions délicates, comme j’estime toujours être dans une phase d’apprentissage, plus je peux pousser mes repères et plus je prends confiance. Mais là, le moindre petit écart de trajectoire peut se payer cher, et cette crainte fait que tu ne peux pas être dans le coup. Je suis à 1,2 seconde (du meilleur), ce n’est pas énorme donc il faut rester calme, bien que j’étais un peu agacé de ne pas réussir à franchir ce cap. »

Un samedi conditionné par la météo : « Si c’est sec, alors j’espère que ce sera complètement sec, plus que ce que nous avons eu en FP2, et que je pourrais bien m’en sortir et améliorer. Si c’est mouillé, il faudra continuer à travailler pour trouver le feeling car nous devons nous adapter aux conditions. »

La sanction infligée à Yamaha : « Je m’en moque. Mais cela semble plus logique qu’ils perdent des points au championnat des constructeurs, car les pilotes ne savent pas ce qu’il y a dans les moteurs. S’ils avaient pénalisé les pilotes, cela aurait été plus compliqué et il y aurait eu plus de polémiques. C’est une manière de garder un bon championnat. »

Johann Zarco : « L’objectif reste de se battre pour le titre »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de