Valencia, Viñales (crash) : « L’électronique faisait des siennes »

Maverick Viñales termine le championnat du monde MotoGP 2018 4e, avec une seule victoire en poche… et une besace remplie de regrets.

Cette saison fut en effet mouvementée pour le pilote espagnol, oscillant entre espoir et désespoir avec une Yamaha à l’esprit retord, peu encline à le laisser gagner. Il aura fallu attendre la tournée outre-mer pour voir le pilote Ibérique, touché par la grâce en Australie.

Commentant son année, Viñales s’est donné un 5 sur 10, « car au final une victoire ne justifie pas de compenser nos échecs précédents, ainsi que nos difficultés. J’ai fait de piètres résultats, 9e, 10e… Pas de quoi être très heureux.  Malgré cela, j’ai réussi à remporter un Grand Prix, à faire une pole. Je pense que cela a été positif pour Yamaha et pour la confiance que le team me témoigne ».

 Comme pour tous les pilotes, la dernière course à Valencia, a été très difficile au regard des conditions météorologiques désastreuses. L’Espagnol avait pourtant décroché la pole le samedi, mais il n’a pu pleinement profiter pleinement de sa performance, car chutant dans le 12e tour.

« J’ai vraiment fait du mieux que j’ai pu. Les six premiers tours ont été dantesques. L’électronique faisait des siennes alors je me suis fait doubler. Je tentais d’attaquer, mais en vain. Je n’avais pas de puissance. Du coup, j’ai quand même tenté de faire quelque chose et c’est ce qui explique ma chute. J’ai modifié mon style de pilotage et j’ai poussé car mon objectif était de finir devant Valentino au championnat. J’ai pris beaucoup de risques. C’est dommage d’avoir rencontré ce problème car sans ça, j’aurais été devant en train de me battre avec Alex et Dovi. »

Rappel : tous les résultats du week-end disponibles ici sur GP-Inside

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store