Valentino Rossi : « En ligne droite, la différence est grande »



Valentino Rossi se plaint d’une trop grande différence de vitesse de pointe entre sa Yamaha et les autres motos du plateau, en particulier les Honda et les Ducati. Les données lui donnent raison.

Le début de saison 2019 de Valentino Rossi est plutôt bon. L’Italien est 4e du championnat, a enregistré 2 podiums, n’a jamais fait moins bien que 6e et pointe meilleur pilote Yamaha. Cependant, il lui manque quelque chose pour se battre avec les meilleurs. Un petit quelque chose. Serait-ce plus de puissance dans le moteur de sa M1 ? C’est en tout cas ce qu’il pense.

« La différence en ligne droite est grande. Il suffit de regarder la feuille des vitesses de pointe : on en souffre sur toutes les courses. » Nous nous sommes donc penchés sur les feuilles des meilleures vitesses, et le Docteur dit vrai. Ci-dessous, son classement en termes de vitesse maximale, et entre parenthèses la différence avec la meilleure vitesse maximale du week-end (généralement un pilote Honda ou Ducati) :

Losail : 12e (+5,0 km/h)
Termas : 14e (+5,8 km/h)
Austin : 19e (7,2 km/h)
Jerez : 14e (+4,4 km/h)
Le Mans : 22e (+10,8 km/h)

Pas de nouveau moteur pour l’instant

Avec de telles différences exprimées à chaque tour dans les lignes droites, Valentino Rossi estime perdre beaucoup. Et ce en dépit d’autres améliorations sur la durée de vie des pneus et les ailerons. « C’est difficile, particulièrement en course parce qu’il faut se battre contre les pilotes Honda et Ducati, mais ils sont très rapides en ligne droite et il est donc difficile de dépasser. »

Le problème est que les règlement ne permet pas à Yamaha de toucher à son moteur. Il va donc falloir s’en contenter pour le moment. « C’est ainsi, il faut qu’on donne le maximum. On peut se battre pour monter sur le podium et la moto est bonne à piloter. Ça va donc dépendre d’un circuit à l’autre. Peut-être qu’on peut trouver quelque chose à l’accélération, espère-t-il, parce que là aussi on perd. On verra. »

Le Mans : Rossi (5e) pointe un souci à l’accélération

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Eric Offenstadt

À partir de « gros gaz » quand le pilote vient de redresser la moto sur l’angle : c’est la position du centre de gravité qui permet de passer plus ou moins de puissance non coupée par l’électronique.
Comme ils ont maintenant un « torductor » pour réduire l’électro. anti-wheeling un max, un manque d’accélération semble ne pouvoir venir que du réglage de CdG instantané… mieux réglé sur les motos de Fabio et Morbidelli ?

Spec

Bien vu, d’autant plus que la différence de vitesse de pointe entre Rossi et Marques, sur les premiers GP, n’est pas aussi énorme.Qatar MM 352 VR 347 (Dovi346.3 vainqueur) .Argentine MM 324.6 VR 323.8. USA MM 334.7.3 VR 334.4 (RINS 338.3 vainqueur) . JEREZ MM 285 VR287.8. LEMANS MM301.3 VR 300.1.

Gerol46

Spec exact, c’est chiffres sont faux

Gerol46

ses…pardon

[…] Valentino Rossi : « En ligne droite, la différence est grande » […]