Vers une saison à 22 Grands Prix



Le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, confirme que le championnat du monde MotoGP pourrait comporter 22 Grands Prix à partir de 2022. Avec des rotations concernant les épreuves organisées en Espagne.

L’arrivée du Grand Prix de Finlande, l’an prochain, va porter à 20 le nombre de courses disputées en une saison. Ce sera une première, et un record… mais cela ne devrait pas s’arrêter là. Le règlement stipule que l’on ne peut pas dépasser les 20 GP/an jusqu’en 2021, mais cela pourrait être dépassé pour atteindre 22 dès 2022.

C’est le chiffre que va atteindre la Formule 1, et la discipline MotoGP semble sur les mêmes rails. « Évidemment, le calendrier ne peut pas être illimité, reconnaît toutefois Carmelo Ezpeleta sur Crash. En 1992 le calendrier comportait 13 Grands Prix, et l’année prochaine il en aura 20. » L’augmentation du nombre de courses va entraîner la diminution du nombre de tests réalisés l’hiver ou entre les épreuves.

Comme observé ces dernières années, le calendrier est en train de se tourner de plus en plus vers l’Asie et de nouvelles destinations – la Thaïlande depuis 2018, l’Indonésie à partir de 2021. « Tout le monde sait que beaucoup de pays portent de l’intérêt à l’accueil du MotoGP. Et certains sont très importants pour l’industrie, en particulier en Asie du Sud, et c’est pour cela que nous nous y intéressons. »

Moins de courses en Espagne

Alors que les paddocks sont à Misano, le boss de la Dorna assure que l’Italie devrait continuer à recevoir deux Grands Prix par saison. « C’est l’objectif de tout le monde. Deux constructeurs sont basés en Italie, tout comme de nombreuses équipes, et nous maintiendrons ces deux courses. »

En revanche, les choses devraient changer pour l’Espagne. Car si le Portugal et d’autres destinations viennent s’ajouter au calendrier, alors il faudra retirer les courses. La solution évoquée par Carmelo Ezpeleta : faire des rotations.

« La seule manière d’accepter de nouveaux pays est de réduire le nombre de courses là où nous en avons le plus. Le Portugal a demandé à avoir un GP, Peut-être que certains des GP en Espagne ne voudront pas continuer, et cela réduira le problème. Nous pensons que la meilleure solution est de faire une rotation entre les 5 GP de la péninsule ibérique. Chaque circuit aura 3 courses tous les 5 ans. Nous avons parlé avec le Portugal et ils sont d’accord que s’ils doivent avoir 3 GP tous les 5 ans, c’est ok pour eux. Ils préféreraient en avoir un chaque année, mais c’est la situation.

Nous ne pouvons pas concentrer presque 25 % des courses dans une région, donc nous avons décidé que la rotation était la meilleure solution. Nous pourrions faire autrement, demander qui peut donner le plus d’argent, mais nous ne le ferons pas.  Nous allons d’abord parler avec les gens pour voir s’ils sont intéressés ou pas par la situation. »

Calendrier 2020 : premier jet !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] Vers une saison à 22 Grands Prix […]

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store